×

Réforme des retraites

« Le 49.3, c’est la goutte d’eau ». Plusieurs milliers de manifestants partout en France

Après l’annonce de l’activation du 49-3, des rassemblements ont été organisés partout en France. A Paris, plusieurs milliers de manifestants ont afflué place de la Concorde, devant l’Assemblée nationale.

Nathan Deas

16 mars 2023

Facebook Twitter

Ce jeudi, le gouvernement a pris la décision d’utiliser l’article 49.3 de la Constitution pour imposer l’adoption de la réforme des retraites sans vote au Parlement. Un coup de force antidémocratique dénoncé par plusieurs milliers de manifestants partout en France.

Plusieurs milliers de manifestants à Paris à l’appel des étudiants, un rassemblement toujours en cours devant l’Assemblée nationale

A 14 heures, place de la Sorbonne à Paris, plusieurs centaines d’étudiants se retrouvent. « On a fait voter la reconduction du mouvement dans nos facs et on a appelé en interfac à une manifestation depuis la Sorbonne ce jeudi » explique Ariane Serge, militante au Poing Levé. « On ne peut plus compter sur l’intersyndicale, elle nous a mené droit dans le mur. Il y a urgence à construire notre propre calendrier aux côtés des travailleurs. Comme pour le CPE, la loi était passée, mais les étudiants et les travailleurs avaient décidé de continuer à prendre la rue et avaient fait retirer la loi » conclue-t-elle en réaction au 49.3.

Rapidement, ils sont rejoints par des grévistes de plusieurs secteurs. Parmi eux, des cheminots, des salariés de la RATP, des raffineurs, des enseignants, etc. « On est en total désaccord avec la politique de l’intersyndicale. Nous on veut bloquer le pays pour forcer le retrait de cette loi. On va devant l’Assemblée nationale pour le montrer » explique Faouzi, agent de maintenance à la RATP.

A 14 heures 30, un cortège qui rassemble désormais plusieurs milliers de manifestants s’élance. Quelques heures plus tard, il arrive, place de la Concorde, devant l’Assemblée nationale, où les attendent de nombreux salariés et syndicats.

A 19 heures, la place de la Concorde continue de se remplir. Pour Samia, interviewée par Le Monde « le 49.3, c’est la ligne rouge ». Un sentiment qui fait largement consensus parmi les manifestants, dont beaucoup ont décidé de venir spontanément après le travail, et ce alors que l’intersyndicale n’avait appelé à aucun rassemblement. C’est le cas de Nathalie, enseignante, qui espère voir là « un moment particulier. La grande majorité de gens ne sont plus en colère, cela va au-delà. C’est peut-être l’amorce d’une bascule qui fasse réellement tomber cette réforme et le gouvernement ».

Au-delà de Paris, des manifestations partout en France

Outre celui de Paris, d’autres rassemblements sont organisés partout en France, comme à Grenoble où près de trois cents personnes se sont retrouvés depuis le milieu de l’après-midi devant la préfecture. A Lyon, une première manifestation s’est lancée à 17 heures. Une seconde est prévue en soirée devant la mairie. Du côté de Toulouse, plusieurs milliers de manifestants ont décidé de prendre la rue en réaction à l’adoption de l’article 49.3 de la Constitution.

A Rouen, place du Palais de Justice, à Lille, place de la République, mais aussi au Mans, à Rennes, Marseille ou encore à Brest plusieurs centaines, souvent des milliers, de manifestants sont venus dire leur colère face au coup de force antidémocratique et leur détermination à faire retirer la réforme des retraites. Plusieurs manifestations sauvages se déclenchent. C’est le cas à Bordeaux ou à Strasbourg.

« Le 49.3, c’est la goutte d’eau » : l’intersyndicale doit appeler à généraliser la grève

S’il fallait encore le prouver, après huit journées de mobilisation historique contre la réforme des retraites, la mobilisation spontanée de plusieurs milliers de travailleurs et de jeunes partout en France, est une nouvelle démonstration que la détermination à la base est intacte. Contre le coup de force de Macron et Borne, il faut une réponse à la hauteur.

L’autoritarisme de l’exécutif est au moins de nature à rappeler les fondamentaux. Longtemps, les directions syndicales ont tenté de nous faire croire qu’une victoire par en haut, et au Parlement, serait possible. Dorénavant, il s’agit de passer aux choses sérieuses. En ce sens, il est urgent d’exiger des directions syndicales un véritable plan de bataille à la hauteur de l’attaque, en cherchant à durcir la lutte par l’élargissement de la grève reconductible.

A Paris, un manifestant brandit une pancarte. « Le 49.3, c’est la goutte d’eau ». Ce pourrait surtout être le début d’autre chose.


Facebook Twitter
Menace de fermer l'usine : InVivo durcit l'offensive, faisons front avec Christian Porta et les Neuhauser !

Menace de fermer l’usine : InVivo durcit l’offensive, faisons front avec Christian Porta et les Neuhauser !

Lidl : comment l'entreprise soutient la colonisation en Cisjordanie

Lidl : comment l’entreprise soutient la colonisation en Cisjordanie

Interpellation massive : plus de 100 militants écolos en GAV après une action contre Total

Interpellation massive : plus de 100 militants écolos en GAV après une action contre Total


« Sciences Po a le droit d'évacuer » : Glucksmann soutient la répression des étudiant·es pro-Palestine

« Sciences Po a le droit d’évacuer » : Glucksmann soutient la répression des étudiant·es pro-Palestine

Crise de la dette : le FMI appelle la France à toujours plus d'austérité

Crise de la dette : le FMI appelle la France à toujours plus d’austérité

Kanaky : Macron temporise mais maintient le cap répressif et colonial

Kanaky : Macron temporise mais maintient le cap répressif et colonial

Offensive historique : la durée d'indemnisation du chômage bientôt réduite de 40% ?

Offensive historique : la durée d’indemnisation du chômage bientôt réduite de 40% ?

Le lieu associatif En Gare de Montreuil expulsé par la police et ses habitants placés en garde-à-vue

Le lieu associatif En Gare de Montreuil expulsé par la police et ses habitants placés en garde-à-vue