×

Jeunesse

« Le 49.3 c’est un bras d’honneur à la France entière » : de nombreux lycées bloqués à Paris

Ce matin, une quinzaine d'établissements étaient bloqués par les lycéens rien qu’à Paris. Il s'agit de la mobilisation la plus importante depuis le début du mouvement contre la réforme des retraites. Une dynamique offensive qu'il s'agit d'amplifier et de massifier.

Alexis Taïeb

23 mars 2023

Facebook Twitter

Alors que les épreuves du bac viennent de se terminer, les lycéens n’ont pas attendu longtemps pour reprendre le chemin de la lutte. Et ils n’ont pas fait semblant. Rien qu’à Paris ce matin, c’est presque quinze lycées qui ont été bloqués : Turgot, Racine, Brassens, Jules Ferry, Colbert, Paul Valéry, Arago, LLG, Chaptal, Decour, Ravel, Lavoisier, Arago et enfin Bergson ont répondu à l’appel. Ce dernier n’avait d’ailleurs pas été bloqué depuis quatre ans. La colère a donc brassé largement aujourd’hui.

En réalité, c’est sûrement d’ores et déjà la plus grosse journée de mobilisation dans les lycées sur Paris depuis le début de la mobilisation contre la réforme des retraites. Si Macron pensait avoir terrorisé les élèves par la matraque et la garde-à-vue, il semblerait que ces derniers soient plus déterminés que jamais pour continuer à lutter.

C’est d’ailleurs ce qu’exprimait Lucie, une élève en première au lycée Bergson, qui a bloqué pour la première fois son lycée aujourd’hui : « Macron fait un fuck à la jeunesse. Il veut nous faire peur avec la répression, mais ça nous donne juste encore plus envie de lui dire que l’avenir c’est la jeunesse ». De la même manière hier, les lycéens d’Hélène Boucher dans le 20ème arrondissement arboraient une banderole sur laquelle on pouvait lire : « Parfois en garde-à-vue, mais jamais en garde-à-vous ».

Un état d’esprit combatif qui n’est pas sans rappeler celui qui traverse les grévistes de nombreux secteurs, à commencer par les raffineurs qui ont durci encore la grève suite au 49.3, malgré la répression policière. De la même manière, que ce soit chez les énergéticiens, dans les transports ou chez les éboueurs, la grève reconductible continue et dans de nombreux endroits en France et des actions de solidarité en interprofessionnelle se mettent en place pour faire face à la répression. Jack, en première à Bergson, témoignait ainsi : « On bloque contre la réforme des retraites mais aussi contre le gouvernement. Le 49.3 c’est un bras d’honneur à la France entière. Le principe de démocratie je ne le ressens pas du tout ».

Un discours qui montre que la processus de politisation en cours dépasse la réformes des retraites et pose les questions démocratiques au premier plan. Si la question du Service Nationale Universel ou de la sélection via ParcourSup était déjà omniprésente lors des dernières journées de mobilisation, se pose désormais la question du rôle des institutions et de l’offensive anti-démocratique « 49.3 : délit démocratique », tels étaient les mots inscrits sur une des banderoles du lycée Bergson, quand sur une autre on pouvait lire : « ils veulent nous détruire au travail, travaillons à les détruire ».

Si l’entrée en mouvement des lycéens dans la mobilisation était inégale, c’est aujourd’hui un état d’esprit plus offensif qui s’exprime, avec un nombre de lycées bloquées en forte hausse par rapport aux précédentes journées de mobilisations. Une dynamique qu’il s’agit d’appuyer en cherchant à convaincre la plus large masse des lycées.

La fenêtre de tir est là. Alors que le gouvernement a plus que jamais peur d’une entrée massive des lycées dans la bataille, c’est plus que jamais le moment que le mouvement lycéen se massifie et entre de plain pied dans la bataille.


Facebook Twitter
Burger King, Auchan, Boulanger, Société Générale : entreprises complices d'Israël, hors de nos facs !

Burger King, Auchan, Boulanger, Société Générale : entreprises complices d’Israël, hors de nos facs !

Palestine : les étudiants de l'ENS organisent un campement à Ulm contre le génocide

Palestine : les étudiants de l’ENS organisent un campement à Ulm contre le génocide

Lock-out : l'EHESS fermée administrativement pour empêcher la mobilisation pour la Palestine

Lock-out : l’EHESS fermée administrativement pour empêcher la mobilisation pour la Palestine


Comparution immédiate dès 16 ans : Attal précise son offensive contre les quartiers populaires

Comparution immédiate dès 16 ans : Attal précise son offensive contre les quartiers populaires

« Cessez-le-feu » : À l'AG des écoles d'art, les étudiants veulent étendre le mouvement contre le génocide

« Cessez-le-feu » : À l’AG des écoles d’art, les étudiants veulent étendre le mouvement contre le génocide


 « On faisait du 40h par semaine sans être payé ». Témoignages de lycéens de stage hôtelier

« On faisait du 40h par semaine sans être payé ». Témoignages de lycéens de stage hôtelier

Les partenariats universitaires avec Israël, ou la nouvelle cible stratégique des étudiants pro-Palestine

Les partenariats universitaires avec Israël, ou la nouvelle cible stratégique des étudiants pro-Palestine

Pour les Jeux Olympiques, le gouvernement veut éloigner les jeunes du 93

Pour les Jeux Olympiques, le gouvernement veut éloigner les jeunes du 93