^

Écologie

Organisons-nous !

Le Poing Levé Lycée lance son collectif révolutionnaire à Paris : réunion publique le 30 juin à 19h !

Le 30 juin à 19h, viens à la réunion publique de lancement du collectif révolutionnaire le Poing Levé Lycée à Paris ! Incertitude sur l’avenir, attaques sur nos conditions d’études, crise climatique, renforcement de l’extrême droite : il est urgent de s’organiser et de préparer les luttes à venir. Pour en discuter, rendez-vous ce jeudi à 19H au métro Buttes Chaumont.

mercredi 29 juin

Crédits photos : O Phil des Contrastes

La colère indéniable contre Macron des classes populaires et de la jeunesse s’est exprimée lors des élections législatives, où le président n’a obtenu que 245 députés élus. Mais cette majorité relative ne suffira pas à empêcher le Président de poursuivre ses réformes anti-sociales, sur fond d’une crise économique sans précédent qui renforce la misère et la précarité. Il n’a abandonné ni la réforme des retraites, ni la possible augmentation des frais d’inscriptions à l’Université, ni la baisse des budgets pour les services publics.

De son côté, le Rassemblement National s’est hissé en force d’opposition, avec 89 députés, et se prépare à imposer son discours réactionnaire et raciste à l’Assemblée Nationale. Dès l’investiture, José Gonzalès, député RN, élu dans la 10e circonscription des Bouches-du-Rhône, a évoqué avec émotion « l’Algérie Française » et donc la colonisation. Ce n’est que le début, d’autant que les groupuscules d’extrême droite ont été galvanisés par la campagne présidentielle de Zemmour.

Cette nouvelle Assemblée se prépare à continuer de décider pour notre avenir sans jamais nous concerter. Pourtant, le GIEC vient de faire sonner l’alarme à nouveau, et nous donne 3 ans pour changer radicalement de cap. La situation est déjà elle-même désastreuse, comme l’ont montré les vagues de chaleur meurtrières au Canada, en Inde et dans l’Ouest américain, mais aussi la famine due à une sècheresse à Madagascar. Mais nos dirigeants ne se préoccupent pas de la transition écologique, et continuent d’y préférer les profits des entreprises et les intérêts du système capitaliste. Macron l’a très bien démontré lorsqu’il a porté rescousse au financement du projet de Total en Ouganda, finançant ainsi la destruction d’un écosystème de la distance Paris-Rome et le déplacement d’un million de personnes.

Quant à la droite réactionnaire, elle est bien plus préoccupée à poursuivre son offensive raciste et contre les droits des femmes et personnes LGBT. Aux Etats-Unis, la Cour Suprême attaque depuis plusieurs mois les droits des personnes trans et vient de révoquer l’arrêt Roe v. Wade, seule protection du droit à l’avortement. En France, la dernière période a été marquée par l’augmentation des attaques contre les personnes

Les « progressistes » ne sont pas en reste, alors que Biden n’a rien fait pour soutenir le droit à l’IVG, ni même aucun des anciens Président démocrates. De son côté, si Macron vend une possible modification de la Constitution, comment faire confiance à celui qui a exclu les personnes trans de la PMA et mis en place la loi séparatisme ? Au nom de la « laïcité », le port du voile a été interdit pour les filles mineures, les personnes accompagnant les sorties scolaires et le port du Burkini a lui aussi été interdit dans les piscines publiques. Nos lycées n’en sont pas prémunis et la semaine dernière encore, une lycéenne voilée a été agressée par sa CPE. L’élève a démarré son épreuve de BAC en retard après cette énorme pression et ce que des témoins décrivent comme « de l’acharnement contre l’élève ».

Par ailleurs, le gouvernement a été marqué par d’autres offensives contre notre droit à disposer de nos corps. Ainsi, la circulaire Blanquer interdit l’écriture inclusive et attaque les droits des élèves transgenre, obligés de se subordonner au cadre patriarcal de l’autorisation parentale pour choisir leur identité de genre. Le gouvernement n’en a rien faire de nos droits féministes et LGBT et maintient en son sein deux ministres accusés de violences sexuelles. Ce quinquennat a été marqué par l’horreur des suicides de lycéens transgenres comme celui d’un lycéen au Mans le moins dernier. En 2020, celui de Fouad. En octobre dernier, celui de Dinah, une lesbienne harcelée pendant 2 ans. Mais le gouvernement n’en a non plus rien à faire des droits des femmes, pourtant « grande cause du quinquennat » et maintient en son sein deux ministres accusés de violences sexuelles.

Nous avons compris, que les solutions institutionnelles ne suffiront pas pour faire face à l’urgence écologique et construire une société émancipatrice. Avec la guerre en Ukraine et la crise économique sans précédent que nous allons affronter, il va falloir se préparer à sortir dans la rue pour construire le monde que nous voulons ! Le Poing Levé est un collectif qui se donne pour objectif de rassembler la jeunesse en révolte contre le système capitaliste et ses conséquences néfastes sur la vie de l’humanité.

Nous ne sommes pas restés les bras croisés. En réaction aux élections présidentielles, les dizaines de lycées parisiens bloqués se sont mobilisés contre le 2ème tour et ont exprimé la contestation de la jeunesse avec le mot d’ordre « Ni Macron, ni Le Pen ». Ces dernières années, la jeunesse lycéenne a été de tous les combats et s’est mobilisée sur tout un tas de questions politiques, au travers des multiples blocus sur nos lieux d’études mais aussi dans la rue en participant aux manifestations. Si le gouvernement ne peut accepter que la jeunesse lycéenne lui tienne tête, et choisit entre l’intimidation ou envoyer ses chiens de garde pour nous réprimer physiquement comme lors du blocus au lycée Mozart, nous ne nous tairons pas.

Nous n’avons plus de temps à perdre avec les blablas des politiciens professionnels qui nous vendent leurs promesses, qui n’engagent que ceux qui y croient, en surfant sur les problèmes profonds qui touchent notre société. Au Poing Levé Lycée, nous voulons prendre nos affaires en mains, et rompre avec ce système qui sème la misère partout dans le monde.

Si toi aussi tu veux préparer le prochain quinquennat, discuter de comment s’affronter aux prochaines attaques sociales et défendre une perspective anticapitaliste et révolutionnaire, viens discuter avec nous le Jeudi 30 juin au Buttes Chaumont !



Mots-clés

Avenir Lycéen   /    Parti révolutionnaire   /    Anti-racisme   /    LGBT   /    Jeunesse   /    Écologie   /    Lycées