^

Monde

Le gel du salaire minimum en Chine pourrait déclencher une vague de luttes

La Chine a gelé le salaire minimum pour la première fois en dix ans. Voici un article du site web du « China Labour Bulletin » qui compare la situation actuelle avec celle qui prévalait après la crise mondiale de 2008 et la vague de grèves qui a suivi.

mercredi 23 décembre 2020

Pour la première fois depuis plus de dix ans, aucune des provinces et régions de Chine n’a annoncé d’augmentation du salaire minimum cette année, et plusieurs régions ont procédé à un gel officiel du salaire minimum.

Trois provinces ont mis en place des augmentations du salaire minimum cette année, mais ces ajustements avaient été décidés par leurs gouvernements respectifs en 2019, avant la pandémie. Le Fujian l’a augmenté à 1 800 yuans (275 dollars) par mois le 1er janvier, le Ningxia à 1 660 yuans (253 dollars) par mois le 1er mars, et le Guangxi a augmenté le taux global mensuel de 130 yuans le 1er mars, le portant à 1 810 yuans (276 dollars).

La municipalité de Pékin a annoncé en juillet que, « compte tenu de l’impact de la pandémie sur l’économie et la société », l’ajustement prévu du salaire minimum serait mis en attente et resterait à 2 200 yuans par mois cette année. Shanghai, qui a le salaire minimum le plus élevé de Chine, soit 2 480 yuans par mois, a publié un avis similaire en juin. Shenzhen a seulement annoncé en décembre qu’il n’y aurait pas de changement dans son salaire minimum de 2 200 yuans par mois.

La dernière fois qu’il y a eu une interruption d’un an dans l’ajustement du salaire minimum, c’était à la suite de la crise financière mondiale, lorsque le ministère des ressources humaines et de la sécurité sociale a officiellement annoncé, en novembre 2008, un gel temporaire de toutes les augmentations du salaire minimum.

Il n’y a pas eu d’augmentation du salaire minimum tout au long de 2009, mais lorsque l’économie s’est redressée et que l’inflation a recommencé à augmenter, les travailleurs de tout le pays ont réclamé des augmentations de salaire proportionnelles. La province côtière orientale du Jiangsu avait annoncé une augmentation de 12 % du salaire minimum en février 2010, et en septembre, 26 autres provinces et régions avaient suivi le mouvement.

Actuellement, l’inflation est encore à un niveau très bas, de sorte qu’il n’y a pas de grande pression pour augmenter le salaire minimum. L’indice global des prix à la consommation de la Chine est en fait tombé en territoire négatif le mois dernier pour la première fois depuis 2009.

Bien que très peu de mobilisations de travailleurs aient été spécifiquement liées à des demandes d’augmentation des salaires jusqu’à présent cette année, les travailleurs de tout le pays ont protesté contre les retards de salaires et les réductions de salaires, car les entreprises soit réduisent leur production, soit ferment complètement leurs portes.

Le chômage semble se stabiliser. Le taux de chômage urbain officiel de la Chine est tombé à 5,2 % en novembre, soit la quatrième baisse mensuelle consécutive après avoir atteint 6 % au premier semestre de l’année. Cependant, le chômage des jeunes reste à un niveau relativement élevé, et des millions de travailleurs sont sous-employés ou ne peuvent pas gagner un salaire suffisant pour subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille.

Si les perspectives macro-économiques pour les secteurs manufacturier et des services semblent plus favorables en 2021, rien n’indique encore que les travailleurs chinois en tireront un réel bénéfice à court terme. Si les travailleurs continuent à subir des réductions de salaire et des conditions de travail oppressives alors que les profits des patrons augmentent l’année prochaine, il est possible - et même probable - que la Chine connaisse une nouvelle série de grèves et de manifestations similaires à la vague qui a suivi la grève de Nanhai Honda à Guangdong au cours de l’été 2010.

La version originale de cet article a été publiée en anglais sur le site web du China Labour Bulletin.




Mots-clés

Mobilisation   /    Chômage   /    Chine   /    Monde