^

Notre classe

Justice de classe

Le licenciement de Gaël Quirante confirmé par le tribunal : le combat continue !

Ce 28 janvier, le tribunal administratif de Cergy a confirmé la décision de Pénicaud de licencier Gaël Quirante de la Poste, malgré l’avis des inspecteurs du travail ! Une décision politique, qui doit nous encourager à poursuivre la lutte pour arracher la réintégration de Gaël !

jeudi 28 janvier

C’est une nouvelle étape dans la longue bataille contre l’acharnement patronal et antisyndical que subit Gaël Quirante. Ce 28 janvier, le tribunal administratif de Cergy a confirmé le très politique licenciement de ce militant combatif, syndicaliste chez Sud PTT et membre de la direction du NPA, décidé par l’ancienne ministre du travail Muriel Pénicaud en personne. Un verdict scandaleux, alors que les inspecteurs du travail eux-mêmes demandaient la réintégration de Gaël !

Clap de fin de la bataille avec la décision d’une justice qui a fait une nouvelle démonstration de son caractère de classe, cherchant à faire taire toute contestation contre le patronat ? Certainement pas ! Dès l’annonce du verdict, le syndicat Sud PTT Hauts de Seine a annoncé, par le biais d’une vidéo, que le combat continue !

Ainsi, une réunion unitaire des organisations syndicales, politiques et associatives afin de poursuivre et amplifier la campagne pour la réintégration de Gaël aura lieu le mardi 2 février, à 19h. Le lendemain, c’est une réunion exceptionnelle du comité de soutien aux postiers du 92 ouverte à toutes et tous qui sera organisée via Zoom, à partir de 19h30. Face à l’acharnement politique, antisyndical et judiciaire contre Gaël, la solidarité est essentielle pour obtenir la victoire ! Toutes et tous au côté de Gaël pour arracher sa réintégration !




Mots-clés

Gaël Quirante   /    Muriel Penicaud   /    Licenciement(s)   /    La Poste   /    Notre classe