^

Politique

Forces de répression

« Les LBD… très efficaces » : Estrosi équipe la police municipale de nouveaux flashballs !

Alors que l’usage du LBD fait polémique sur tout le territoire, Christian Estrosi, le maire de Nice, prend la décision d’acheter de nouveaux LBD 44 pour équiper la police municipale.

jeudi 14 février

Crédits photos : Patrice Lapoirie

Alors que la polémique enfle dans toute la France voire même en Europe, Estrosi annonce lors d’un conseil municipal que la police municipale de Nice va être équipée de nouveaux LBD pour un coût de 8183 euros.

L’opposition fait des bonds tandis que l’utilisation des LBD fait débat dans tout le territoire. "Quelle est la doctrine de la police municipale quand on sait tout ce qui se passe actuellement avec les LBD qui provoquent des blessures vraiment invalidantes ?" Réponse de Estrosi totalement méprisante : « Les LBD… très efficaces ! ».

Alors que de nombreux Gilets Jaunes sont victimes de ces armes mutilantes, la police municipale justifie en affirmant que ce n’est pas le même modèle que celui la police nationale, d’où le fait qu’il n’y ait jamais eu d’incident en 10 ans à Nice, ou encore que ces armes « intermédiaires » soient pratiques. Qu’il faut être formé pour l’usage de cette arme, et qu’à l’usage de chaque munition un rapport doit être fait… qu’ils disent donc ça aux Gilets Jaunes mutilés !

Estrosi de son côté rappelle que le conseil d’Etat n’a pas interdit les LBD, et dénonce dans un communiqué "des positions polémiques non fondées [qui] ne peuvent, en aucun cas, peser sur la responsabilité que nous avons de donner aux policiers municipaux tous les moyens légaux pour assurer leurs missions de protection à la personne."

Une chose est sûre : le débat sur les violences policières et sur les LBD n’est pas prêt de s’arrêter.




Mots-clés

Gilets jaunes   /    Répression   /    Politique