^

Politique

Où va-t-on

Les banquiers s’invitent en classe de primaire

A l'occasion de la « semaine européenne de l'argent » (sic) les banquiers sont invités par la Fédération bancaire française à aller dans les écoles primaires enseigner aux enfants la gestion « responsable » d'un budget.

lundi 25 mars

A l’occasion de la « semaine européenne de l’argent » (sic) les banquiers sont invités par la Fédération bancaire française à aller dans les écoles primaires enseigner aux enfants la gestion « responsable » d’un budget.

Qui de mieux que des banquiers pour apprendre à des enfants à mieux gérer leur argent de poche ? En relançant pour la 5ème année consécutive l’opération « j’invite un banquier dans ma classe », c’est ce que semble nous dire l’Éducation Nationale. Concrètement, des banques se chargent d’organiser des leçons et des jeux pour enfants afin de leur apprendre les principes d’une « gestion financière responsable ». Pour citer le site internet de l’initiative, il s’agirait « à travers un jeu de plateau, [de faire] coopérer [les élèves] et faire preuve d’esprit d’équipe pour résoudre des situations du quotidien. Le jeu suscite discussions et débats sur les différentes possibilités qui s’offrent à eux lors d’un achat. La variété des questions permet de les initier à la notion de budget personnel, de les informer sur les différents moyens de paiement et sur les risques lors d’achats en ligne, de les éveiller à la protection des données bancaires ».

La Fédération bancaire justifierait cette initiative par le fait que « le manque de connaissance financières parmi les familles à faible revenu est responsable de 50% des écarts entre riches et pauvres ». Ben oui, vous êtes démasqués les pauvres ! Arrêtez de vivre au dessus de vos moyens, on vous a vu reprendre deux fois du premier prix Leader Price. Et après ça se plaint et ça marche pas sur le trottoir les samedis.

Les banquiers viennent donc enseigner le « bon sens » dans ces classes de primaire, avec des jeux « ludiques » pour apprendre à être « responsables ». Mais est-on certains qu’ils sont les mieux placés pour faire la leçon sur la bonne gestion budgétaire ? On ne compte plus, depuis des années, les scandales qui autorisent à douter de cette affirmation alors que la menace d’une nouvelle crise financière se fait de plus en plus pesante.

Mais les banquiers sont sensibles, les banquiers souffrent, et ils veulent qu’on reconnaisse leur utilité sociale. Grâce à leurs actions, ce sont peut être de futures mères célibataires responsables, que l’Éducation Nationale est en train de former, des personnes qui par exemple, sauront choisir entre leur protection hygiénique et leur repas. Ce sont aussi des chômeurs responsables qui sauront jeûner un jour sur deux pour pouvoir vivre dans une « bonne santé économique et budgétaire ».

Nous attendons maintenant avec impatience le prochain épisode : « j’invite un CRS dans ma classe » pour tenter d’apprendre aux enfants comment régler les petits soucis de la cour de récré grâce à de nouveaux ateliers ludiques de type « comment transformer un bâton en matraque ».

Crédits photo : © Rido - Fotolia.com




Mots-clés

Finance   /    Ecoles   /    Banques   /    Education   /    Politique