^

Notre classe

Convergence

Les profs du collège Roger Martin du Gard appellent à la grève illimitée le 5 Décembre !

C’est une initiative plutôt inédite qui s’est déroulée la semaine dernière dans le plus grand collège de Seine Saint Denis, avec l’invitation de professeurs du SNES, CGT Educ’action et FO. Une heure d’information syndicale où ont été invitée Adel, agent RATP (militant UNSA Ratp) et Anasse, agent SNCF (militant SUD Rail), pour expliquer et motiver une quarantaine de professeurs autour de la future réforme des retraites.

lundi 21 octobre

Presque 2h de réunion où les deux militants qui se sont connus durant le mouvement des gilets jaunes, ont pu expliquer les enjeux économiques et politiques de cette future réforme des retraites. Ils ont pu profiter de l’occasion pour revenir sur la situation catastrophique dans l’éducation nationale avec les reformes Blanquer, mais également l’augmentation des suicides dont celui de Christine Renon directrice à Pantin qui aura suscité énormément de colère.

Nous avons interrogé Anasse KAZIB, pour savoir comment est née cette initiative et pourquoi ?

« C’est Adel qui m’a contacté pour l’accompagner à cette assemblée car ils connaissaient des professeurs qui l’avaient sollicité. J’ai accepté directement car je trouvais l’initiative vraiment bien, pour essayer d’élargir le plus possible cet appel du 5 Décembre parti de la RATP. L’Education Nationale est un secteur primordial de la lutte de classe, en 1995 on parle beaucoup de la SNCF et la RATP, mais les professeurs étaient très engagés dans cette bataille. C’était donc important vu la situation dans leur secteur, de venir les voir et discuter avec eux pour les motiver. C’est un véritable succès, j’espère le renouveler autant que possible, beaucoup de professeurs nous sollicite déjà pour venir dans leurs écoles, car après notre passage au Collège Roger Martin du Gard, ils ont voté la grève illimitée le 5 Décembre, ni amendable ni négociable.

Ce qui m’a rendu heureux c’était de voir cette détermination de professeur qui ne se mobilisent pas habituellement, qui nous demandaient comment faire pour créer une caisse de grève ou encore comment motiver les professeurs des autres écoles. C’était un bonheur pour moi de parler auto-organisation, avec des questions très concrète, on voit les gens motivés à se battre. Je me souviendrais de cette professeur, qui m’a dit, « Je peux me battre 2 mois de salaire, est ce que tu penses ça va durer plus longtemps ? », j’ai rarement vu autant de combativité depuis que je milite. »

Nous reproduisons le texte d’appel des professeurs du Collège Roger Martin du Gard

Au collège Roger Martin du Gard,

La réforme des retraites ne passera pas !

Alors même que nos conditions de travail se détériorent et que les souffrances se révèlent, le gouvernement entend faire passer une réforme qui serait catastrophique pour l’ensemble de la société et plus particulièrement pour les personnels de l’Education Nationale.
Nous ne sommes pas dupes. La mise en place de la retraite par points conduira à une baisse drastique de nos pensions, au mépris de la solidarité entre générations sur laquelle repose le système actuel.
Lors de cette heure d’information syndicale, co-animée par deux collègues de la RATP et de la SNCF :
- Nous affirmons notre détermination à lutter contre un projet de réforme rétrograde, et à exiger son retrait.
- Nous revendiquons une solidarité intercatégorielle et interprofessionnelle pour mettre un point d’arrêt aux réformes destructrices de nos acquis sociaux et de nos services publics.
- Nous exigeons une vraie reconnaissance de nos métiers, démontrée à travers une vraie revalorisation de nos salaires et de nos pensions.
Nous, les personnels du collège Roger Martin du Gard à Epinay sur-Seine réunis en heure d’information syndicale ce 15 octobre 2019, avons voté à l’unanimité la grève reconductible à partir du 5 décembre, en vue du retrait du projet Delevoye.
Nous nous mettons dès ce jour en état de préparation de la grève.
Les 62 signataires, personnels du Collège RMG, soutenus par leurs sections syndicales CGT, FO et Snes.




Mots-clés

Grève   /    Education   /    Notre classe