^

Notre classe

Présidentielle 2022

Les quartiers populaires dans la présidentielle ! Anasse Kazib au Grand Parc à Bordeaux ce vendredi

Vendredi 4 février à 19H, le rendez-vous est donné au quartier Grand Parc pour une nouvelle réunion publique à Bordeaux avec Anasse Kazib, cheminot et candidat en 2022. L'occasion de revenir plus spécifiquement sur les enjeux des présidentielles dans les quartiers populaires.

lundi 31 janvier

À un mois de la fin de la recherche des 500 parrainages, la campagne d’Anasse Kazib, cheminot et candidat à la Présidentielle bat son plein. Après un premier meeting qui avait réuni 400 personnes à Bordeaux à Science Po en octobre dernier, le candidat à l’élection présidentielle est de retour à Bordeaux le 4 février, au quartier du Grand Parc à 19H.

Le 4 février sera l’occasion d’échanger avec le plus jeune, et premier candidat issu de l’immigration, aux élections présidentielles de la Vème République française. Au programme, un retour sur les problématiques des quartiers populaires. Logement insalubre, travail précaire ou encore chômage brisent au quotidien les habitants des quartiers, qui subissent depuis des années les politiques néolibérales et autoritaires accompagnant l’appauvrissement de ces territoires.

À Bordeaux et dans les communes alentours, la sous-préfecture souhaite par exemple installer et développer un réseau de vidéo-surveillance dans la commune de Lormont, pour prévenir "l’insécurité". Une réponse liberticide, qui s’ajoute aux allées et venues continuelles de la police qui mettent une pression supplémentaire aux jeunes notamment habitant dans ces quartiers.

Dans un contexte où élections présidentielles sont saturées par les discours réactionnaires et les surenchères racistes de Macron à Zemmour en passant par Pécresse qui souhaite « ressortir le kärcher et nettoyer les quartiers », il est clair que les prétendants à l’Elysée n’ont rien à offrir aux quartiers populaires si ce n’est encore plus de répression et de racisme. A l’inverse, Anasse Kazib veut mettre en avant le rôle central des habitants des quartiers populaires, ceux-là mêmes qui ont été en première ligne pour faire tourner la société pendant la pandémie.

De même, les quartiers populaires sont aussi le lieu où la solidarité et l’auto-organisation, que ce soit pour lutter contre la précarité ou les violences policières, démontrent toute leurs force. Les mobilisations historiques autour du comité justice et vérité pour Adama Traoré et de la figure d’Assa lors du mouvement Black Lives Matters ont démontré une très large opposition au caractère fondamentalement répressif et raciste de la police. Alors que les réactionnaires de droite comme de gauche demandent plus de contrôle social et de militarisation des quartiers, il est nécessaire lors de ces présidentielles d’imposer une voix qui puisse porter le discours de nos luttes, de nos quartiers face à ces politiciens professionnels, mais aussi comme l’affiche Anasse Kazib autour de sa candidature « redonner espoir à celles et ceux qui ont perdu espoir ».

Pour cause le cheminot vivant à Sarcelles est le visage d’une nouvelle génération ouvrière qui rassemble d’une manière inconditionnelle la lutte contre le capitaliste, le racisme mais aussi le patriarcat et pour l’écologie. Depuis le début, aux côtés du collectif Vérité et Justice pour Adama, la candidature d’Anasse Kazib est celle de l’ensemble des opprimés de notre société. C’est à ce titre que le Comité Adama avec Assa Traoré, Almamy Kanouté ou encore Youcef Brakni ont participé aux différents meetings de Révolution Permanente à Paris, Toulouse et Marseille.

Mais Anasse Kazib porte également un programme : augmentation de 300 euros des salaires, revalorisation du Smic à 1 800 euros, partage du temps de travail, accès à des bourses d’étude et de travail au niveau Smic revalorisé, plan de construction de logements publics, dissolution immédiate des corps spéciaux (BAC, BRAV, CRS, gendarmerie, etc.), interdiction de toutes les armes non létales, légalisation du cannabis ou encore liberté de circulation, d’installation et régularisation immédiate de tous les sans papiers, droits de vote pour les étrangers etc. Un programme en rupture avec l’ensemble des projets réactionnaires qu’on nous impose lors de ces présidentielles.

Le 4 février à salle Grand Parc à 19h, venez rencontrer Anasse Kazib et échanger sur toutes ces questions. La rencontre sera également l’occasion de rejoindre la campagne, à quelques semaines de la fin des parrainages !



Mots-clés

#Anasse2022   /    Présidentielles 2022   /    Anasse Kazib   /    Quartiers populaires   /    Bordeaux   /    Notre classe