^

Politique

Libérez George Abdallah !

Libérez George Abdallah : plus de 1000 manifestants devant la prison de Lannemezan

« Il est de nos luttes, nous sommes de son combat » : emprisonné depuis 37 ans, le fedayin et plus vieux prisonnier politique français a reçu le soutien de plus de 1000 manifestants venus hier demander sa libération devant la prison de Lannemezan.

dimanche 24 octobre

37 ans d’emprisonnement pour un militant anti-impérialiste et révolutionnaire

George Ibrahim Abdallah est un militant révolutionnaire libanais ayant participé à la lutte pour la libération du peuple palestinien ainsi que dans la lutte contre l’impérialisme au Liban. Figure centrale de la lutte contre l’Etat colonial Israélien et ses soutiens impérialistes au Moyen-Orient, George Ibrahim Abdallah a notamment été l’un des fondateurs des Fractions Armées Révolutionnaires Libanaises et l’un des principaux organisateurs de la résistance contre l’occupation du pays par le Tsahal.

Prisonnier politique depuis 1984 (et libérable depuis 1999 !) son incarcération et la continuité de son enfermement reposent avant tout sur la complicité entre la France, les Etats-Unis et Israël dans l’objectif d’éviter la libération du plus vieux prisonnier politique de France, tout comme son extradition vers le Liban. Symbole de la lutte pour la libération du peuple palestinien, les mobilisations face à la prison de Lannemezan pour libérer un prisonnier politique aujourd’hui âgé de 70 ans font aussi écho aux luttes héroïques du peuple palestinien et des mobilisations de la jeunesse de Sheikh Jarrah, des arabes-israéliens des villes de Lod ou Jaffa et même des exilés palestiniens organisés en grève générale le 18 mai dernier.

Une manifestation massive devant la prison de Lannemezan : libération de tous les prisonniers politiques !

De nombreuses organisations étaient présentes cette année pour la manifestation pour la libération de George Abdallah. La présence de nombreuses organisations comme Palestine Vaincra, Europalestine, le FUIQP représenté par Saïd Bouamama, la France Insoumise, le NPA, le PCF ou encore de nombreux syndicalistes de Sud ou de la CGT sont une démonstration d’unité pour la libération des prisonniers politiques en France. Nous étions présents en tant que militant de Révolution Permanente, accompagnés de notre camarade Anasse Kazib pour porter notre soutien à George Abdallah.

Une lettre de George Abdallah lui-même a pu être lue pendant le rassemblement, rappelant le sens de la lutte pour sa libération : « Tout naturellement les masses populaires palestiniennes et leurs avant-gardes révolutionnaires peuvent toujours compter sur votre mobilisation et votre solidarité active. Que mille initiatives solidaires fleurissent, en faveur de la Palestine et de sa prometteuse résistance. La solidarité, toute la solidarité avec les résistances dans les geôles sionistes et dans les cellules d’isolement, au Maroc en Turquie, aux Philippines et ailleurs par le monde. La solidarité et toute la solidarité avec les jeunes des quartiers populaires, avec les prolétaires en luttes, avec les masses populaires yéménites. Honneur aux martyrs et aux masses populaires en lutte ! A bas l’impérialiste et ses chiens de garde sionistes et autres réactionnaires arabes. Ensemble camarades, ce n’est qu’ensemble que nous vaincrons. »

Depuis plusieurs semaines l’organisation de cette manifestation est préparée par une large campagne de soutien international à laquelle ont participé de très nombreuses figures politiques au travers le monde. L’initiative menée notamment par des organisations comme Palestine Vaincra a permis de faire signer plus de 400 figures politiques nationales et internationales pour qu’elles apportent leur soutien à George Ibrahim Abdallah, dont notre camarade Anasse Kazib.

Une manifestation d’autant plus importante qu’elle met au centre la lutte contre l’impérialisme et pour le peuple palestinien mais aussi l’importance de la lutte pour la libération de tout les prisonniers politiques. Responsable d’un enfermement alors que George Abdallah est libérable depuis 22 ans le gouvernement français participe aussi à la mise en place d’un agenda répressif et autoritaire. C’est ce même tournant réactionnaire qui ouvre la voie aux courants les plus moribonds de l’extrême-droite qui s’adonnent depuis plusieurs jours aux menaces de morts et à des attaques contre Anasse Kazib, et contre lequel une réponse unitaire et radicale doit être menée.

La lutte pour la libération de George Abdallah et tout ce qu’il incarne continue : pour construire une véritable lutte anti-impérialiste en France et pour la libération de tout les peuples, tout particulièrement le peuple palestinien en lutte !




Mots-clés

Anticolonialisme   /    Liban   /    Georges Ibrahim Abdallah   /    Palestine   /    Politique