^

Notre classe

Réforme des retraites

Lille : la manifestation réprimée mais déterminée

Manifester à Lille devient de plus en plus difficile. Le préfet interdit totalement le centre-ville aux cortèges. Comme vendredi dernier, les forces de répression ont gazé et réprimé.

mercredi 29 janvier

La répression des manifestations lilloises devient systématique. L’acharnement du préfet à interdire le centre-ville aux manifestants crispe de plus en plus les cortèges et la présence massives des forces de répression et leurs gazages systématiques ne font que rendre le climat d’autant plus électrique à Lille. Pourtant, les cortèges restent déterminés et les manifestations sont toujours suivies sur l’agglomération.

Au point de départ, porte de Paris à 14h30, on apprenait que le recours de la CGT auprès du tribunal administratif venait d’être retoqué (encore une fois). Le préfet impose donc son parcours loin de la Grand’Place dans les quartiers périphériques de Moulin et de Wazemmes. Empruntant le boulevard Victor Hugo, le cortège se voit interdit de poursuivre en direction de la porte des Postes par une rangée de barrière anti-émeutes et par une ligne fournie de forces de répression.

Le cortège ne doit pas passer, c’est la consigne. Il doit emprunter la rue de Wazemmes, étroite et excentrée, et ainsi raccourcir un parcours qui n’est déjà pas bien long. Mais les manifestants mobilisés pour cette huitième journée contre la réformes des retraites pondue par le gouvernent Macron ne l’entendent pas de cette oreille. Une fois arrivé face au mur de flics, un face à face s’engage. Très rapidement, les gazs fusent. Au sol et en tir tendu. Le cortège qui s’étend sur plus de deux cents mètres est noyé sous le gaz.

Plusieurs fois, les gazs font reculer le cortège des cheminots en grèves, des étudiants de Lille 3 mobilisés aux côtés de leurs enseignants, de la FSU et de solidaires. Mais à chaque fois, les cortèges se reforment et avancent vers la ligne de flics. Finalement, la queue de cortège parvient à rattraper l’avant du cortège composé de la CGT et de FO et à finir la manifestation sur la place de la République en passant par le théâtre Sébastopol.




Mots-clés

Mouvement des retraites 2019-2020   /    Réforme des retraites   /    Lille   /    mouvement ouvrier   /    Grève   /    Notre classe