^

Politique

Autoritarisme sanitaire

Loi sur le pass vaccinal : les non-vaccinés pourront être interdits d’accès aux centres commerciaux

L'accès aux centres commerciaux pourra être conditionné à la présentation d'un pass vaccinal. Cette mesure interdirait à des centaines de milliers de non-vaccinés d'aller faire leurs courses. Une nouvelle extension des mesures discriminatoires à l'égard des non-vaccinés.

mardi 4 janvier

Crédit photo : ARCHIVES THOMAS BRÉGARDIS, OUEST-FRANCE

Ce lundi 3 janvier, les députés ont commencé à examiner le projet de loi visant à transformer le pass sanitaire en pass vaccinal. Si le texte est adopté à l’assemblée puis au Sénat mercredi, il sera mis en œuvre dès le 15 janvier. Les personnes de plus de 12 ans qui ne justifient pas d’un statut vaccinal se verront ainsi interdire un grand nombre de lieux, et un test PCR ne pourra plus remplacer le schéma vaccinal complet. L’article 1er de la loi « renforçant les outils de gestion de la crise sanitaire », prévoit ainsi de réserver les activités de loisirs, les restaurants et bars, les foires, les séminaires et les salons professionnels, ainsi que les transports publics interrégionaux aux personnes vaccinées.

De plus, alors que l’accès aux grands magasins et centres commerciaux n’était pas conditionné au pass sanitaire, avec ce nouveau projet de loi la présentation d’un pass vaccinal pourra désormais y être demandée à l’entrée. Une mesure qui pourra être appliquée « sur décision des préfets » explique OuestFrance, tandis que La Voix du Nord précise que « un justificatif d’engagement dans un schéma vaccinal pourra être suffisant, le temps de recevoir les doses requises ». Le gouvernement menace ainsi d’interdire à des centaines de milliers de personnes de faire leurs courses dans les centres commerciaux, parce que non-vaccinées.

Cette nouvelle offensive liberticide continue donc à étendre les restrictions discriminatoires à l’égard des non-vaccinés. Elle s’inscrit dans le cadre de la politique du gouvernement qui cherche à faire peser la responsabilité de la crise sanitaire sur les non-vaccinés. Macron tente ainsi d’éluder sa propre gestion erratique de l’épidémie, tout en multipliant les mesures autoritaire pour pousser a la vaccination sans chercher à convaincre la population, et sans la conjuguer avec des protocoles sanitaires visant à briser les chaînes de contamination, comme en témoigne l’absence de masques FFP2 pour la population. Bien au contraire, le gouvernement opte pour une stratégie qui laisse circuler le virus – comme en témoigne les presque 300.000 contaminations ces dernières 24 heures – et parie ainsi sur nos vies, afin de maintenir l’économie et les profits des grandes entreprises.

A rebours de cette gestion sanitaire made in Medef et autoritaire – qui favorise au passage le regain des idées anti-vax et covido-sceptiques en minimisant l’impact de la 5ème vague pour justifier le maintien de l’économie à tout prix et en multipliant les mesures discriminatoires contre les non-vaccinés – il s’agit d’exiger la mise en place de moyen à la hauteur pour les hôpitaux et d’imposer une stratégie sanitaire qui allie campagne de vaccination fondé sur la pédagogie et protocoles sanitaires à la hauteur dans les lieux de travail, d’études et les transports en commun.




Mots-clés

Pass sanitaire   /    Crise sanitaire   /    Catastrophe sanitaire   /    Politique