^

Société

Lubrizol. 800 Rouennais réunis en assemblée s’organisent pour la vérité face aux conséquences de l’incendie

Ce jeudi 17 octobre se tenait à Rouen une réunion publique afin de discuter entre travailleurs et habitants pour trouver des solutions face aux conséquences de l’incendie. L’assemblée, appelée par des syndicats, associations et partis, a rassemblé 800 personnes.

vendredi 18 octobre

Ils étaient 800 ce jeudi soir à parler des conséquences dramatiques que l’incendie de l’usine Lubrizol a porté tant au niveau environnemental que sanitaire. On rappelle que des enfants dans les écoles maternelles ont été exposés sans que rien ne soit mis en place par l’institution, les pompiers ayant couvert l’incendie présentent des taux biologiques anormaux dans leur foie et leur système rénal, et les médecins annoncent recevoir des patients qui commencent à avoir des problèmes d’asthme alors qu’ils n’en avaient pas avant. Les agriculteurs sont inquiets quant à leur production mise en quarantaine et pour lesquelles les informations et indemnisations tardent à venir.

La population continue de découvrir les terribles conséquences de la catastrophe industrielle et les coupables ne sont toujours pas inquiétés. En effet c’est face aux mensonges d’Etat et à la protection de l’industriel par le gouvernement que les habitants et travailleurs des environs de Rouen prennent eux-même en charge les questions sanitaires et écologiques qu’ils subissent maintenant depuis 3 semaines. Les Rouennais ne sont pas dupes de l’hypocrisie du gouvernement qui ne cesse de minimiser la gravité de cette catastrophe et qui ne prend aucune mesure ni sanitaire ni écologique pour prévenir des conséquences de la pollution. Des risques que l’Etat a d’ailleurs engendré lui-même en ne cessant d’offrir à Lubrizol des laisser-passer concernant la sécurité du site. La population n’a d’autre moyen que de s’auto-organiser face au manque de prise en charge du gouvernement pour une situation aussi grave, dont nous apercevons déjà les conséquences dramatiques.

La question de la fermeture de l’usine a été évoquée lors de cette assemblée. Il paraît plus que nécessaire aujourd’hui que des résolutions démocratiques avec des assemblées de riverains et de travailleurs soient mises en place pour traiter des questions environnementales et sanitaires. La population doit continuer de s’organiser pour que de véritables analyses soit effectuées, tant sur les risques médicaux que sur l’impact environnemental de la pollution produite par cet incendie. Un suivi sanitaire sur le long terme doit aussi être mis en place pour la population. 

Ces initiatives d’auto-organisation vont dans le bon sens. Il ne faudra pas en rester là, car même si le gouvernement semble passer à autre chose en polarisant l’attention médiatique sur l’islam, le préfet de Seine Maritime, lui, veille à contenir cette mobilisation, notamment en prenant un arrêté pour interdire la manifestation de ce samedi à Rouen !

Crédit photo : Robin Letellier/SIPA




Mots-clés

Scandale Lubrizol   /    Incendies   /    Auto-organisation   /    Rouen   /    Société