×

Mobilisation lycéenne

Lycées bloqués à la veille du 31 : la police réprime les jeunes mobilisés, un lycéen gazé au visage

A la veille de la grande mobilisation nationale contre la réforme des retraites, des lycéens ont bloqué leurs établissements à la Courneuve, Vitry ou Paris. La police a répondu par la répression, un adolescent a été gazé au visage au lycée Racine

30 janvier 2023

Facebook Twitter

N’en déplaise aux éditorialistes bourgeois, la jeunesse se sent pleinement concernée par la réforme des retraites et participe au mouvement national en cours en bloquant ses établissements scolaires. Plusieurs lycées franciliens étaient ainsi mobilisés dès ce matin contre la réforme des retraites.

Les pancartes et les banderoles qu’on a pu voir au blocus des trois sites du lycée Racine -« Borne out », « Lycéens : quel destin ? », « Contre la réforme », « La retraite avant l’arthrite », « Soutien aux camarades de l’EHESS » - expriment le caractère politique de cette mobilisation de la jeunesse. Elle s’oppose à la casse sociale du gouvernement, réclame un autre avenir et dénonce la répression policière à laquelle ont fait face les étudiants de l’EHESS la semaine dernière.

Des blocages ont eu lieu également au lycée Lamartine près de la gare du Nord, au lycée Lavoisier dans le quartier Latin, mais également dans des quartiers populaires : au lycée Jacques Brel de la Courneuve et au lycée Jean Macé à Vitry-sur-Seine. Au lycée Jean Macé c’est plus de 100 lycéens qui se sont mobilisés. « On était trop nombreux pour être dégagés par la police », témoigne Eden, militant au Poing Levé Lycée. « Nos revendications portent sur la réforme des retraites, les métiers p&nibles et sur Parcoursup, un sujet incontournable pour les jeunes. Pour la suite du mouvement on est plusieurs à vouloir aller à l’AG interfacs et lycées à Paris 8 ce soir ».

Face à la mobilisation, l’État a répondu par la répression policière. Les policiers ont en effet tenté de casser les blocages en dégageant les poubelles devant le lycée Racine. Sur la vidéo qui circule en ligne, on voit également une policière gazer un jeune dans les yeux.

Si la mobilisation des lycéens contre la réforme des retraites n’est pas encore massive, ces blocus la veille d’une grande journée de mobilisation montrent que la jeunesse se prépare à se mobiliser ce mardi. Alors que le gouvernement et le patronat ont peur que les jeunes entrent massivement dans le mouvement et débordent par leur radicalité le calendrier des journées isolées de mobilisation de l’intersyndicale, ce sont également les étudiants qui pourraient être de la partie ce 31 janvier, alors que des AGs ont eu lieu dans de nombreuses facs cette semaine.

Pour massifier la participation des jeunes, il va falloir se coordonner entre différents établissements, et entre lycéens et étudiants. En ce sens, les AG interlycées et interfacs qui commencent à se mettre en place, comme celle de ce soir à l’université Paris 8, seront des outils importants.


Facebook Twitter
« Tu casses, tu répares » : Gabriel Attal continue d'assommer la jeunesse de mesures répressives

« Tu casses, tu répares » : Gabriel Attal continue d’assommer la jeunesse de mesures répressives

L'Oréal, un soutien d'Israël et de la colonisation partenaire de l'Université Paris-Cité

L’Oréal, un soutien d’Israël et de la colonisation partenaire de l’Université Paris-Cité

Communiqué. Non aux sanctions contre les élèves mobilisés du lycée Racine !

Communiqué. Non aux sanctions contre les élèves mobilisés du lycée Racine !

Paris-Cité : la fac demande l'avis de la DGSI pour une réunion étudiante anti-raciste

Paris-Cité : la fac demande l’avis de la DGSI pour une réunion étudiante anti-raciste

Paris 1. Total et la BNP viennent faire leur marché parmi les étudiants

Paris 1. Total et la BNP viennent faire leur marché parmi les étudiants

Sélection, autoritarisme, écologie. Le mal-être croissant des jeunes ne tombe pas du ciel

Sélection, autoritarisme, écologie. Le mal-être croissant des jeunes ne tombe pas du ciel


Pression, perte de sens, isolement… des lycéens témoignent : « J'ai l'impression de gâcher ma vie »

Pression, perte de sens, isolement… des lycéens témoignent : « J’ai l’impression de gâcher ma vie »

« On refuse leur politique autoritaire » : plusieurs centaines de lycéens mobilisés ce jeudi

« On refuse leur politique autoritaire » : plusieurs centaines de lycéens mobilisés ce jeudi