^

Politique

Règlement de comptes

Malgré ses 10 millions € de patrimoine, Pécresse appelle à l’aide financière après son score catastrophique

Avec 4,7% des voix au 1er tour, la campagne catastrophique Valérie Pécresse se conclue par un échec. Sans honte, la candidate la plus riche de l’élection avec un patrimoine de 10 millions d'euros, a appelé ce matin à une aide financière pour « boucler les comptes » de campagne et « sauver la droite républicaine »…

lundi 11 avril

Crédit photo : AFP

Ce dimanche, Valérie Pécresse a recueilli 4,7% des voix au premier tour des présidentielles, le score le plus bas de la Vème république pour son parti.
En dessous de 5%, celui-ci ne permet pas à la candidate de demander à L’Etat de rembourser sa campagne. Valérie Pécresse s’est donc empressée ce matin de lancer un « appel national au don » pour « sauver la droite républicaine ».

La candidate a expliqué au passage qu’elle était « personnellement endettée à hauteur de 5 millions d’euros ». Mais il est difficile d’avoir de l’empathie pour la candidate, lorsqu’on sait que ses déclaration de patrimoine font d’elle la plus riches des douze candidats avec 10 millions d’euros de patrimoine. Actions chez Général Electrics, villa à Versailles, villa à La Baule, le couple Pécresse n’est pas à plaindre. Cerise sur le gâteau, suite aux déclarations de patrimoine, le Canard Enchaîné avait révélé qu’une des villas à La Baule de Pécresse ne figurait pas dans sa déclaration. La valeur de celle-ci dépasserait les deux millions d’euros…

Les internautes n’ont pas manqué de dénoncer la demande honteuse de Pécresse, qui en plus de détenir un patrimoine faramineux défend une politique profondément antisociale. Celle qui se présentait comme « deux tiers Merkel et un tiers Thatcher » n’a pas cessé de stigmatiser les personnes bénéficiant des aides sociales qu’elle considère comme de « l’assistanat ». Parmi ses mesures phares, reprise par Macron, la volonté de faire travailler les allocataires du RSA 20 heures par mois.

Dans ce cadre, l’appel aux dons n’émouvra personne. Il y aurait plutôt lieu de se féliciter de la débâcle des Républicains, qui clôt une campagne catastrophique et ultra-réactionnaire. Une défaite qui signe un approfondissement de l’effondrement du bipartisme, et les contradictions des Républicains, tiraillés entre Emmanuel Macron et l’extrême-droite de Marine Le Pen et Eric Zemmour. Alors que ce dernier s’est placé devant Valérie Pécresse et continue à draguer les Républicains sur la droite dont il a déjà attiré plusieurs figures, le parti de Valérie Pécresse va probablement avoir beaucoup de comptes à régler à l’issue de ce premier tour…



Mots-clés

Droite   /    Présidentielles 2022   /    Primaires à droite   /    Extrême-droite   /    Politique