×

Aéronautique

« Management de la grève ». À Airbus, une tentative d’intimider les travailleurs ?

Dans une note interne, la direction d'Airbus informe ses managers de nouvelles règles concernant l’encadrement des grévistes dans l’entreprise. Le signal est clair, Airbus se prépare à une escalade du conflit en période d’inflation et de précarisation de la population.

Facebook Twitter

Crédits photo : PASCAL PAVANI / AFP

Avec les grèves contre la réforme des retraites qui retentissent dans tout le pays, la direction d’Airbus commence à prendre ses précautions pour contenir la radicalité qui pourrait venir de ses entreprises. Face à des mouvements de grève inédits le géant de l’aéronautique Airbus aurait mis en place un nouveau management explicite visant à contrôler les grévistes pour qu’ils reprennent le travail au plus vite.

Ainsi, une note interne aurait été envoyée à certains salariés du groupe. Nommée « management de la grève », cette note donne des consignes aux HRPB (Human Ressources Business Partner) telles que l’identification et le recensement des grévistes en lien avec le manager, ou encore l’assistance à l’huissier « en cas de comportements illicites avec le manager ».

Une note qui montre l’ampleur de l’inquiétude de la direction face à la montée récente des luttes dans le groupe. En effet, après plusieurs mobilisations en novembre dernier à Airbus Helicopters ou Airbus Atlantic contre le projet « Reload » (recharger en français), de nombreux salariés d’Airbus ont rejoint la mobilisation contre la réforme des retraites aux côtés des dizaines de milliers de manifestants dans les villes comme à Toulouse.

Mais le phénomène remonte à plus loin. Depuis 2020 et l’apparition du Covid-19, les mouvements de grève se sont multipliés au sein de la filière aéronautique. Bien avant les mobilisations massives de la réforme des retraites, certains salariés du groupe Airbus se sont mis en mouvement pour lutter contre l’inflation. Sur les chaines d’assemblage du modèle phare d’Airbus l’A320, les travailleurs s’étaient mis en grève de façon spontanée pour revendiquer 10 % d’augmentation pour faire face à une inflation grimpante.

Alors que les carnets de commandes sont pleins sur une période de dix ans et qu’Airbus est en plein processus de rachat d’entreprise comme Atos, une mobilisation pour les retraites qui inclue la question des salaires et des conditions de travail pourrait bien être une grosse épine dans le pied du géant aéronautique.

Canal Telegram : @revolution_permanente

Plus largement, les salariés d’Airbus n’ont pas été les seuls à se mobiliser. Les entreprises sous-traitantes ont aussi organisé plusieurs piquets de grève tout au long de l’année 2022, notamment Sabena, Satys, Mecachrome ou encore Daher. Toutes les mobilisations des salariés de l’aéronautique ont fait suite à la grimpée folle des chiffres de l’inflation et à la dégradation des conditions de travail avec notamment l’augmentation des cadences et la pression exercée par les chefs.

Contre les tentatives d’intimidation de la direction d’Airbus, les salariés de l’entreprise doivent s’organiser pour faire grandir le rapport de force à l’image des raffineurs de Total qui se sont lancés sur des grèves reconductibles capables de faire plier le gouvernement par leur radicalité, mais aussi par l’impact que ces dernières ont sur l’économie du pays. Face aux attaques incessantes du gouvernement et du patronat, les syndicats combattifs doivent refuser toute tentative de contention de la colère comme tente de le faire Airbus avec sa note sur le « management de la grève ».


Facebook Twitter
Jeux olympiques, salaires : vers une forte mobilisation des cheminots le 21 mai en Île-de-France

Jeux olympiques, salaires : vers une forte mobilisation des cheminots le 21 mai en Île-de-France

RATP CAP : 95 % des conducteurs de Wissous et du tramway T10 en grève pour les salaires

RATP CAP : 95 % des conducteurs de Wissous et du tramway T10 en grève pour les salaires

Grève à Radio France : quelles suites après la journée réussie du 12 mai ?

Grève à Radio France : quelles suites après la journée réussie du 12 mai ?

Répression : 9 soignants en GAV après s'être mobilisés contre la fermeture des urgences de Carhaix

Répression : 9 soignants en GAV après s’être mobilisés contre la fermeture des urgences de Carhaix

La condamnation de Safran pour homicide involontaire confirmée en appel : une victoire pour les ouvriers

La condamnation de Safran pour homicide involontaire confirmée en appel : une victoire pour les ouvriers

Grève victorieuse : les pompiers de la raffinerie de Grandpuits font plier Total !

Grève victorieuse : les pompiers de la raffinerie de Grandpuits font plier Total !

Lutte pour les salaires à Capgemini : une grève qui envoie un signal à l'ensemble du secteur

Lutte pour les salaires à Capgemini : une grève qui envoie un signal à l’ensemble du secteur

Liquidation judiciaire de MA France : 400 familles au chômage malgré les profits records de Stellantis

Liquidation judiciaire de MA France : 400 familles au chômage malgré les profits records de Stellantis