^

Jeunesse

Fridays For Future

Manif jeune pour le climat : une rentrée réussie à Paris

À Paris, la manifestation de jeunesse pour le climat a compté environ 10 000 manifestants. C'est une bonne rentrée pour la mobilisation "Fridays for Future" qui a réuni à l'internationale plusieurs centaines de milliers de jeunes en ce vendredi 20 septembre.

samedi 21 septembre

Malgré la pression scolaire d’un début d’année, beaucoup de jeunes, majoritairement lycéens, ont défilé de Nation à Bercy cet après-midi pour interpeller les gouvernements sur l’urgence climatique. Dans la continuité du 15 mars, 10 000 manifestants ont scandé leur colère face au réchauffement climatique engendré par un système pourrissant. "Changeons le système, pas le climat" a encore été un des slogans emblématiques de cette journée, et montre l’aspiration de la jeunesse à vivre dans une autre société.

Le NPA Jeune, secteur jeune du Nouveau Parti Anticapitaliste dont Révolution permanente fait partie, a également défilé banderole et drapeaux déployés. Avec un cortège dynamique, les jeunes militants révolutionnaires ont avancé plusieurs mots d’ordre faisant écho à la nécessité de changer le système capitaliste. "C’est eux qui polluent, c’est nous qui payons, alors dehors, dehors, Macron et les patrons", ou encore "Urgence climatique, urgence sociale, exproprions les multinationales" sont quelques uns des slogans chantés dans la manifestation qui désignent à la fois les responsables de la crise climatique et proposent une stratégie pour y répondre au profit de la majorité.

À la fin de la manifestation était également organisé un village associatif, avec prises de paroles, stands associatifs et politiques, débats et musique. Beaucoup des manifestants étaient présents, signe que la jeunesse ne veut pas simplement manifester dans la rue, mais se pose la question de comment se mobiliser largement pour en finir avec le système à l’origine de la crise climatique.

Dans une situation d’urgence face au réchauffement climatique mais aussi explosive pour la bourgeoisie qui voit à l’international un renouveau de lutte des classes important qu’elle a du mal à contrôler (Algérie, Hong-Kong, gilets jaunes), la jeunesse a un rôle à jouer et elle en prend de plus en plus conscience. S’il y a 6 mois au début du mouvement pour le climat le gouvernement croyait opportun de faire défiler le secrétaire d’Etat Gabriel Attal dans les manifestations de jeunesse, aujourd’hui l’état de conscience des jeunes manifestants s’est radicalisé, comme en témoignent le succès des slogans anticapitalistes et révolutionnaires. En finir avec le système capitaliste est une idée qui gagne du terrain dans la jeunesse, et prend le pas sur "l’écologie libérale, arnaque du capital" pour reprendre un des slogans de cette manifestation. Et à en croire cette journée de mobilisation, militer est de plus en plus perçu comme une réponse à l’avenir que le capitalisme nous propose.

Demain samedi, plusieurs organisations de jeunesse appellent à converger avec les gilets jaunes pour se battre ensemble contre le gouvernement et les attaques qu’il prépare contre la jeunesse et le monde du travail. Climat, retraites, la rentrée de la jeunesse se fait dans la rue !