^

Politique

Blague FM

Manif police. Selon BFM, des GJs seraient présents pour soutenir ceux qui les ont "protégés le samedi"

Non ce n’est pas le Gorafi, mais une « information » de BFM TV. Des Gilets jaunes seraient venus en soutien à la manifestation des policiers de l’Assemblée nationale, pour les remercier de les avoir « protégés le samedi ». En tout cas d'après BFM qui semble évoluer dans une dimension parallèle...

mercredi 19 mai

Crédits photos : AFP

Ce mercredi a lieu un rassemblement devant l’assemblée nationale à l’appel des syndicats policiers qui revendiquent l’application des mesures répressives promises par Jean Castex et la mise en place de peines planchers en cas d’attaques contre les forces de police. Un appel réactionnaire auquel a répondu un large panel de l’échiquier politique, du RN au PCF en passant par le ministre de l’intérieur Gérald Darmanin et que BFM TV a sans surprise intégralement retransmis en direct.

Au cours de cette retransmission, une journaliste présente sur place a expliqué :
« On a même croisé des dames Gilets Jaunes qui sont venues soutenir les Policiers. On leur a demandé mais comment ça vous venez soutenir les Policiers ? Elles nous ont dit : « tous les samedi on les voit, on manifeste et ils nous protègent »

Décidément BFM TV a une façon bien singulière de présenter l’actualité. Il faudrait donc croire en la présence de soutiens gilets jaunes à la manifestation pro-police. Si l’existence de gilets jaunes atteints du syndrome d’Alzheimer est pensable, l’affirmation de la journaliste est d’une audace folle. Après 2448 blessés (dont des dizaines de mutilés) des mains de la police, 440 incarcérés, et plus de 11 000 gardes à vues celle-ci aurait pourtant « protégé » les gilets jaunes chaque samedi.

L’œuvre de BFM consiste une nouvelle fois à inverser l’ordre des choses, en sous-entendant que la police est d’abord du côté des manifestants, et des Gilets Jaunes. Si la police a bien « protégé » le samedi, ce ne fut non pas les gilets jaunes, mais les intérêts de ceux-là même contre qui s’exprimaient leur colère. C’est au nom de la préservation des intérêts de l’ordre dominant, dont la police est le garant que les gilets jaunes ont non pas été protégés mais mutilés et arrêtés.




Mots-clés

BFM-TV   /    Police   /    Gilets jaunes   /    manif de flics   /    Politique