^

Du Pain et des Roses

Le 21 septembre dans la rue, et après on continue

Manifestation du 21 septembre : les femmes doivent en être !

Le collectif Du pain et des Roses appelle à manifester le samedi 21 septembre qui marque le début du deuxième round contre le gouvernement. Nous refusons de trimer toute notre vie pour un salaire de misère, nous refusons de mourir sous les coups de nos conjoints pour le simple fait d’être femme, et nous refusons de vivre sur une planète asphyxiée par le capitalisme.

jeudi 19 septembre

Nous sommes à la rentrée 2019 et déjà plus de 100 femmes ont été tuées depuis janvier parce qu’elles étaient femmes. Et pendant que Macron fait une opération de com en écoutant les appels de détresse des femmes battues au 3919, et que Schiappa organise son Grenelle des violences faites aux femmes, leur gouvernement continue d’organiser la précarisation et la répression des femmes qu’il prétend vouloir protéger.

10 mois après le début du mouvement des gilets jaunes, le 21 septembre est une date importante. Ce mouvement qui a fait de milliers de travailleuses précaires et mères isolées des militantes déterminées et les protagonistes de la plus grosse crise politique des dernières années, se retrouve de nouveau dans la rue.

Contre la réforme des retraites qui précarise l’ensemble du monde du travail en nous faisant travailler plus longtemps pour une retraite de misère. De cette bataille, nous les femmes devons en être car c’est nous qui seront une fois de plus davantage précarisés. En prenant en compte la durée de cotisation, cette réforme nous fera travailler plus longtemps car les congés maternité, le chômage dont nous sommes les principales victimes, et le temps partiel sont autant de facteurs qui retarderont notre âge de départ à la retraite. La grève massive à la RATP ce vendredi 13 septembre montre qu’il est possible de s’organiser et se mettre en grève pour tout bloquer ! Par la paralysie des transports en Île-de-France, la détermination des grévistes montre qui fait tourner la société. C’est un vrai rapport de forces, tous et toutes ensemble qui fera reculer Macron et sa politique.

Nous dénonçons l’hypocrisie verte du gouvernement Macron qui tout en pillant les ressources naturelles en Guyane et en Afrique, donne la leçon à son collègue Bolsonaro. L’écologie est le combat de toutes et tous. Femmes, gilets jaunes, travailleurs et jeunes, nous sommes les premiers concernés par l’urgence climatique qui promet la montée des eaux, la raréfaction des matières premières, et la pollution de l’eau potable.

Nous dénonçons le faux-semblant féministe d’un gouvernement qui organise la répression des femmes dans la rue et la sphère privée. Macron est responsable de la mort de Zineb Redouane mais il est aussi responsable des réformes qui en nous précarisant, nous rendent plus vulnérables aux situations de violences conjugales.

Comme cet hiver sur les ronds points et les barricades, les femmes seront à l’avant-garde de ce deuxième round face au gouvernement. Le 21 septembre peut être le départ d’un mouvement d’ensemble contre Macron, et nous les femmes travailleuses, gilets jaunes et étudiantes devons être présentes pour revendiquer notre droit à une vie digne. Nous refusons de trimer toute notre vie pour un salaire de misère, nous refusons de mourir sous les coups de nos conjoints pour le simple fait d’être femme, et nous refusons de vivre sur une planète asphyxiée par le capitalisme.

Pour les femmes, pour la jeunesse, pour notre classe sociale, manifestons ensemble le 21 septembre !

Le 21 septembre dans la rue, et après on continue !