^

Monde

Etat colonial

"Marche des drapeaux" : des milliers de colons agressent et blessent des Palestiniens à Jérusalem

Ce dimanche après-midi a eu lieu la marche annuelle des drapeaux en Israël, marche commémorant l’annexion de la partie est de la ville de Jérusalem par les colons sionistes. Ces derniers, venues par milliers, ont profité de l'occasion pour s'en prendre violemment à la population palestinienne.

lundi 30 mai

Crédits photo : MEE/Haaretz/Ohad Zwigenberg

Dès le début de la marche annuelle, partie du centre de Jérusalem pour se terminer au Mur des Lamentations, les violences ont commencé à monter. Cette marche qui existe depuis 1967 et qui a rassemblé cette année des dizaines de milliers de colons israéliens, est l’occasion pour les colons israéliens de rappeler la domination et la colonisation sioniste sur le peuple palestinien, par la commémoration de l’annexion de territoire volés à la Palestine il y a 55 ans. Les marcheurs, qui n’avaient pas traversé de quartiers musulmans depuis plusieurs années, ont cette fois pu profiter de toute l’assistance policière et militaire de l’Etat d’Israël pour provoquer, insulter et frapper les populations qui subissent l’occupation.

La marche a été ponctuée d’agressions menées par les israéliens, le tout sous le regard complice de la police présente uniquement pour assurer une violence à sens unique. Les populations locales dépossédées de leurs terres ont été contraintes de se barricader et de fermer les commerces sous peines de les voir saccager par les groupes d’extrême-droite et nationalistes qui composaient la manifestation.

À travers les rues de Jérusalem, au moins 40 personnes ont été blessées dimanche dans différents incidents selon le Croissant-Rouge palestinien. Toutes les vidéos montrent bien les provocations et l’inhumanité des colons sionistes impliqués, pour qui la marche n’est qu’une occasion de rabaisser, humilier le peuple occupé sans distinction des cibles. Dans les ruelles, une vielle dame s’est faite asperger de gaz poivré sur le visage par des marcheurs protégés par les forces de l’ordre.

Alors qu’un drapeau palestinien a pu être hissé par un drone au-dessus de la manifestation, des slogans « Mort aux Arabes » et « que vos villages brûlent » ont été entonné par les israéliens pour y répondre.

Ces manifestations ont été organisées quelques jours seulement après que la journaliste Shireen Abu Akleh ait été assassinée par les forces israéliennes et sa cérémonie funéraire réprimée journaliste par l’armée israélienne. A l’occasion de la marche, des manifestants israéliens ont revendiqué et ont vanté sa mort.

D’autant plus que la répression s’est renforcée pendant la période du Ramadan. L’armée israélienne a lancé plusieurs incursions dans des camps de réfugiés de Cisjordanie, s’est attaquée à l’esplanade des mosquées à Jérusalem et a détruit une partie de la mosquée d’Al Aqsa. Les violences qu’ont subi les palestiniens font partie de la méthode d’occupation et de nettoyage ethnique opérée par l’Etat Israélien avec le soutien des puissances impérialistes. Aujourd’hui plus que jamais la solidarité avec le peuple palestinien est primordiale pour l’appuyer dans sa lutte contre l’occupation sioniste sur son territoire.



Mots-clés

colonisation   /    Israël   /    Palestine   /    Répression   /    Monde