^

Politique

Accueil inconditionnel de tous les réfugiés !

Fake news : Marion Maréchal ment pour justifier le tri des réfugiés africains fuyant l’Ukraine

Marion Maréchal a expliqué ce lundi sur RTL vouloir trier les réfugiés venus d’Ukraine à la frontière. Si son ami Zemmour ne voulait pas les accueillir, c’est la présence parmi eux de personnes originaires d’Afrique qui inquiète la nièce de Marine Le Pen.

lundi 14 mars

Alors que 2,6 millions de personnes fuient l’Ukraine et la guerre, l’accueil des réfugiés met en lumière depuis 3 semaines le racisme et l’hypocrisie de la classe politique. Après les sorties racistes sur les plateaux télés évoquant les « bons migrants » ukrainiens, ce lundi, c’est Marion Maréchal qui est venue ajouter sa pierre à l’édifice.

Alors que l’Europe a mis en place une « protection temporaire » pour accueillir les Ukrainiens, la militante d’extrême-droite a expliqué : « près d’un tiers des réfugiés dits Ukrainiens qui arrivent en France ne sont en réalité pas des Ukrainiens ». Parmi eux, des « Algériens et des Marocains ». Pour Marion Maréchal, c’est clair, il ne s’agit pas « de véritables réfugiés de guerre » et « l’ouverture de ce couloir migratoire incite des personnes qui souhaitent rentrer dans l’espace Schengen et qui sont originaires d’Afrique à s’insérer dans ce dispositifs ».

Si l’idée même de trier entre les « bons » et les « mauvais » migrants est déjà à vomir, Marion Maréchal reprend en fait une fake news d’extrême-droite, basée sur une phrase du Figaro, non sourcée et (volontairement) ambigüe, qui circule largement depuis quelques jours : « dans ce flux en expansion [de « migrants d’Ukraine » (sic)], 30 % environ sont des migrants qui se trouvaient en Ukraine au moment du déclenchement du conflit, selon nos informations ». Ce que dit l’article du Figaro est pourtant évident pour quiconque sait lire : la population ukrainienne compte des étrangers qui, logiquement, font partie des réfugiés !

Qu’elle sache qu’elle ment ou non, la proposition de Marion Maréchal reste la même : trier entre les réfugiés de guerre acceptables et les autres. Rien de surprenant de la part d’une soutien d’Eric Zemmour, opposé à l’accueil des Ukrainiens, et qui est allé jusqu’à proposer une « caution obligatoire » de 10.000 euros pour les demandeurs de visa. Une mesure abjecte, qui s’ancre dans un programme réactionnaire a l’image de la volonté du candidat de durcir la répression aux frontières.

Mais l’idée de Marion Maréchal ne serait qu’un délire raciste si elle ne faisait pas écho au tri réel qui existe aux frontières, où de nombreux ressortissants africains et indiens racontent avoir subi un traitement raciste. Face à l’hypocrisie de l’Europe, et sa solidarité à deux vitesses, nous restons solidaires de toutes les personnes migrantes, sans distinction de nationalité et revendiquons la liberté de circulation et d’installation ! A bas l’Europe forteresse ! Régularisation de tous les sans-papiers !



Mots-clés

Guerre en Ukraine   /    Migrants   /    Racisme   /    Réfugiés   /    Politique