^

Politique

Mobilisation du 9 mars contre la loi El Khomri

Marseille : 60 000 manifestants. Une force se réveille.

Un simple rassemblement devant le MEDEF était prévu. Devant le flot de manifestants, 60 000 manifestants ont défilé dans les rues de Marseille, 5 000 selon la police. La plus forte mobilisation depuis 2010. {} Romain Lamel

jeudi 10 mars 2016

{}

Une telle manifestation revendicative n’avait pas été vue depuis le mouvement des retraites en 2010. Ce mercredi 9 mars, un simple rassemblement devait avoir lieu place du général de Gaulle, devant le siège local du MEDEF. Pourtant, face à l’affluence, état d’urgence ou pas, une manifestation massive a parcouru le centre-ville de Marseille. Le cortège le plus enthousiaste était celui des lycéens, notamment ceux du lycée Thiers, bloqué pour favoriser la mobilisation. Avant l’heure du rendez-vous du rassemblement, il avait déjà convergé avec les salariés de la SNCF en grève contre le projet de « décret socle » aux cris de « Minots, cheminots, même combat ».

Des cortèges massifs de la CGT mais aussi de SUD, de la FSU, de FO et étudiants étaient également mobilisés contre la casse du code du travail projeté par la loi El Khomri. Des organisations politiques opposées au projet de loi institutionnelles telles que EE-LV, le PCF, le PG et révolutionnaires telles que le NPA, LO et des collectifs anti-fascistes étaient également présentes.

Ces dizaines de milliers de personnes sont déterminées à se battre jusqu’au retrait du projet de loi. Une assemblée générale de 150 personnes s’est réunie l’après-midi à la fac St-Charles pour discuter des suites à donner au mouvement.




Mots-clés

Loi El Khomri   /    Politique