^

Non à l'offensive autoritaire

Militer n’est pas un crime ! Soutenons Victor et Roga contre la criminalisation des étudiants !

Le délibéré du procès de Victor et Roga se tiendra, le 17 novembre à 13h à la Cour d’Appel de Versailles, après avoir été condamné en première instance à respectivement 4 mois de prison avec sursis et 6 mois de prison ferme. Ils risquent la prison pour avoir participé à une AG à la fac de Nanterre et s’être mobilisés contre la sélection à l’Université.

lundi 16 novembre

Le 9 avril 2018, lors de la mobilisation des étudiants contre la sélection à l’entrée de l’Université, avec la mise en place de Parcoursup, le président de Nanterre fait appel aux CRS pour intervenir lors d’une AG étudiante. Une intervention violente où plusieurs étudiants ont été arrêtés et qui a entraîné la poursuite en justice de Victor, militant au NPA Jeunes et à l’UNEF et Roga, militant associatif sur la fac. Accusés à tort d’avoir mordu et frappé des CRS – une accusation qui ne s’appuie que sur le témoignage de deux policiers- les deux se retrouvent aujourd’hui condamnés. Pour Victor, c’est 4 mois de prison avec sursis et pour Roga 6 mois de prison ferme.

Et aujourd’hui, le gouvernement veut généraliser ce qui arrive à Victor et Roga à toutes celles et ceux qui osent dénoncer l’impunité policière. En effet, ce délibéré du procès a lieu dans un contexte particulier de multiplication des mesures autoritaires de la part du gouvernement pour criminaliser les mouvements sociaux et les luttes. Des mesures qui impactent le mouvement étudiant notamment avec la Loi de Programmation de la Recherche, qui pénaliserait de 3 ans de prison toute occupation d’université. Et plus globalement, avec la loi de sécurité globale, qui interdit de prendre en photo ou en vidéo « les forces de police”. Cette loi est un moyen de protéger les policiers et cacher leurs trop nombreuses exactions que ce soit contre des militants lors de manifestations ou dans les quartiers populaires.

Militer n’est pas un crime ! Face à ces mesures réactionnaires, la solidarité entre travailleurs et étudiants est indispensable. C’est pour cela que nous apportons tout notre soutien et appelons à venir massivement au rassemblement ce mardi 17 novembre à 13h devant la cour d’appel de Versailles. Pour soutenir Victor et Roga à une relaxe, mais aussi pour dire « NON ! » à toutes les mesures répressives qui s’abattent sur nous !




Mots-clés

NPA jeunes   /    Répression