^

Culture et Sport

Chronique football

Moldavie-France : le grand écart sur tous les plans

L'équipe de France de football affrontait la Moldavie ce vendredi soir pour son premier match de qualification pour l'Euro 2020. Une opposition en forme de grand écart entre les deux pays, tant sur le plan sportif que sur celui de leur poids sur la scène internationale.

samedi 23 mars

Crédits : AFP

L’équipe de France a battu la Moldavie ce vendredi soir à Chisinau pour le compte de son premier match qualificatif pour le prochain Championnat d’Europe des Nations, en juin 2020. C’est la première confrontation de l’histoire entre les deux équipes. Si les champions du monde en titre ont fait valoir leur supériorité sur le terrain, les deux pays ne jouent pas dans la même cour non plus sur le plan géopolitique et économique.

La Moldavie, c’est cette enclave coincée entre la Roumanie et l’Ukraine, qui a accédé à l’indépendance en 1991 après la chute de l’URSS, comme de nombreux autres pays actuels d’Europe de l’Est. La jeune république vit une crise politique larvée depuis de nombreuses années, tiraillée par les tensions entre pro-russes et pro-occidentaux. Ce sont ces derniers qui sont sortis renforcés des dernières élections législatives, en février.

La France joue d’ailleurs un rôle majeur dans le processus de rapprochement du pays avec l’Union européenne, alors qu’un processus politique en ce sens a été engagé en 2014. Les deux nations entretiennent d’ailleurs des liens politiques étroits, la France ayant été l’une des premières à ouvrir une ambassade à Chisinau après l’indépendance ; elle constitue aujourd’hui le cinquième plus gros pourvoyeur d’investissements directs à l’étranger (IDE) sur le sol moldave, preuve de l’enjeu de domination économique sur une économie d’Europe de l’Est qui peine à se développer.

Car sur le plan économique, la France et la Moldavie ne boxent clairement pas dans la même catégorie. Il n’y a qu’à regarder quelques chiffres pour s’en convaincre. Selon le Fonds Monétaire International (FMI), le PIB de la France en 2017 était de 2.583 milliards de dollars (septième mondial) ; celui de la Moldavie de 8 milliards (144e entre le Niger et la Somalie). Un gouffre économique abyssal qui s’illustre également du côté sportif. Le stade dans lequel s’est joué la rencontre à Chisinau, la capitale, n’a qu’une capacité de 10.500 places, soit moins de la moitié de celle des stades de Sochaux ou Valenciennes, à titre de comparaison. Autre exemple, le budget des 20 clubs du championnat de France représentent environ... 25% du PIB de la Moldavie !

Ce vendredi soir, la France a fait respecter cet écart sur le terrain, en s’imposant 4-1 grâce à des buts d’Antoine Griezmann (24e), Raphaël Varane (27e), Olivier Giroud (36e) et Kylian Mbappé (87e). Il faut dire que l’équipe de Didier Deschamps était largement favorite, elle qui pointe à la deuxième place du classement FIFA (le classement des équipes internationales de football), alors que là encore, la Moldavie n’est que 170e.

En première mi-temps les Bleus, habillés en blanc pour l’occasion, ont parfaitement contrôlé le jeu et trouvé la faille sur un très beau ballon de Paul Pogba qui trouvait Griezmann pour la reprise de volée en pleine surface. Varane sur corner et Giroud sur un centre de Blaise Matuidi ont ensuite alourdi le score pour clore le suspens avant même la pause.

En deuxième période, les Français peuvent s’appuyer sur leur 70% de possession pour tranquillement gérer le match en se créant quelques opportunités, par Kylian Mbappé après une série de dribbles (69e) ou Pogba de la tête, sur un coup-france de Griezmann (71e). Didier Deschamps pouvait faire tourner en toute sérénité pour préparer le prochain match contre l’Islande, lundi. Trois cadres, Blaise Matuidi, Antoine Griezmann sortaient pour Thomas Lemar et Florian Thauvin (72e), puis Olivier Giroud pour Nabil Fékir (81e). Kylian Mbappé rajoutait un dernier but au compteur bleu en toute fin de match (87e), avant de voir les Moldaves sauver l’honneur par l’intermédiaire d’Ambros (89e), entré en jeu quelques minutes plus tôt.

L’équipe de France a donc écrasé, littéralement, la Moldavie. Cependant, il est à noter la joie contagieuse des supporteurs moldaves quand leur équipe a marqué. Le match était déjà scellé mais le but a été fêté comme si la Moldavie avait remporté une victoire éclatante. Ces petits moments, ces petits détails, font la beauté de ce sport.




Mots-clés

football   /    Culture et Sport