^

Notre classe

Mobilisation importante

Montpellier. Contre les E3C, blocus victorieux du lycée Jules Guesde

Ce jeudi devaient démarrer les « Épreuves communes de contrôle continu » au lycée Guesde de Montpellier. Face à l'importante mobilisation, elles ont été annulées. Les « E3C », mal préparées et faisant partie d'une réforme qui va augmenter les inégalités, déclenchent une vague de contestation dans toute la France.

jeudi 23 janvier

Crédit photo : Snes-Fsu Montpellier sur Facebook 

Ce jeudi 23 janvier devaient démarrer les « Épreuves communes de contrôle continu » (E3C) à destination des élèves de première au lycée Guesde de Montpellier. Face à l’importante mobilisation, elles ont été annulées et repoussées. Ce sont en effet plusieurs dizaines de personnes qui se sont rassemblées devant le lycée dès 7h30 du matin et jusqu’à 14h, provoquant l’annulation des épreuves de la journée. Ces épreuves sont désormais prévues pour le vendredi 31 janvier.

Les professeurs du lycée, mais aussi les lycéens eux-mêmes, sont mobilisés contre ces épreuves d’un nouvel ordre, mal préparées et faisant partie d’une réforme qui va augmenter les inégalités. Cette même réforme Blanquer avait notamment causé les grèves du bac en juin 2019. Ce vent de mobilisation traverse toute la France et des actions du même type ont lieu dans de nombreuses villes.

C’est ce que nous expliquait un syndicaliste mardi 21 janvier devant ce même lycée : « Ce sont de nouvelles épreuves mises en place par Blanquer l’an dernier dans le cadre du nouveau bac. Elles vont compter pour 30% du bac et sont organisées dans les établissements en interne. Et chaque établissement organise à sa manière les épreuves. Donc tous les élèves ne les passe pas dans les mêmes conditions (…) C’est une rupture totale d’égalité entre les élèves et nous demandons l’annulation de ces épreuves ».

Les professeurs et lycéens du lycée Jules Guesde étaient soutenus par de nombreux extérieurs, Gilets jaunes, syndicalistes notamment cheminots, étudiants, etc. Les revendications ne s’arrêtent d’ailleurs pas aux « E3C » et concernent aussi la réforme des retraites, dont ils exigent le retrait. Comme l’explique Stéphane à notre micro, « la jeunesse est la première concernée par la réforme des retraites » et elle pourrait donc « se mobiliser très rapidement ». Il prend d’ailleurs position en soutien aux lycéens, souvent réprimés administrativement et par la police lorsqu’ils tentent de se mobiliser.




Mots-clés

E3C   /    Mouvement des retraites 2019-2020   /    Grève décembre 2019   /    Education nationale    /    Réforme des retraites   /    Jean-Michel Blanquer   /    Grève   /    Montpellier   /    Lycées   /    Education   /    Notre classe