^

Notre classe

Exploitation

Mort au travail : un élève de 14 ans en stage meurt sur un chantier

Près de Nantes, dans la commune de Saint-Lumine-De-Clisson, un élève de 3ème a été écrasé par un mur sur un chantier de démolition. Alors qu’il était en stage dans une entreprise de construction, ce drame est révélateur des conditions de sécurité et de travail des salariés du BTP.

samedi 18 juin

Crédits photo : Google view

Ce jeudi 13 Juin, prés de Nantes, un collégien en stage de 3ème est mort écrasé par un pan de mur sur un chantier de démolition du garage d’une maison, comme le relate Ouest France. Selon BFM, le mur à démolir était fragilisé par un incendie. Après plusieurs tentatives de réanimation, le collégien de 14 ans a succombé à ses blessures.

Cet accident interroge sur les conditions de travail des salariés, et plus spécifiquement dans le BTP. Ces métiers physiquement durs et de plus en plus précaires engagent les travailleurs dans une voie qui les poussent à bout, et qui entrainent des incidents meurtriers. Par ailleurs, avec l’accumulation des épisodes caniculaires, ce type de drame pourrait se multiplier étant donné les températures records. Alors que les patrons et actionnaires enregistrent des bénéfices records ces dernières années, il est inacceptable de laisser passer tous ces drames sous couvert de simples « accidents ». La France est tristement le pays d’Europe où l’on dénombre le plus de morts au travail, avec deux travailleur.euses qui meurent chaque jour. Il faut repenser et investir des forces pour d’une part, alléger les condition de travail des ouvrier.e.s, et de l’autre, renforcer drastiquement la sécurité sur les chantiers, d’autant plus dans les périodes de grande chaleur. Cela pourra se faire uniquement sous le contrôle des travailleuses et travailleurs eux-mêmes.



Mots-clés

Accident du travail   /    Mort au travail   /    Collèges   /    Notre classe