×

Grève générale !

« Ne pas pénaliser les Français » : inquiet, le gouvernement dégaine déjà la propagande anti-grève

Face aux appels notamment dans la pétrochimie à un mouvement dur contre la réforme de la retraite, le gouvernement n’a pas tardé à lancer une propagande anti-grévistes. Gageons que les travailleurs sauront reconnaître que ceux qui les « pénalisent » sont du côté du gouvernement et de tous ceux qui veulent leur imposer de travailler plus longtemps.

Nathan Deas

12 janvier 2023

Facebook Twitter

Tenter de diviser les travailleurs. Après l’appel de la CGT pétrochimie à bloquer les raffineries, Élisabeth Borne a amorcé ce jeudi la propagande anti-grévistes du gouvernement, moins de 48 heures après avoir présenté sa réforme des retraites.

« Pour les syndicats, c’est un appel à la responsabilité. Bien évidemment, il y a un droit de grève, un droit de manifester mais je pense que c’est important aussi de ne pas pénaliser les Français » a avancé la Première ministre face à la presse à l’occasion d’un déplacement à Disneyland. Et de poursuivre : « On peut faire grève mais il faut aussi être attentif au quotidien de nos concitoyens ».

La veille, la coordination pétrole de la CGT avait posé sur la table les prémisses d’un premier plan de bataille contre la réforme du gouvernement, avec en ligne de mire l’objectif d’une grève reconductible et l’arrêt des installations début février. Par peur de voir la perspective d’un mouvement dur se répandre à l’ensemble du monde du travail, le gouvernement n’a donc pas tardé à reprendre à son compte les habituels poncifs antigrèves.

Pas sûr cependant, au regard de l’opposition très largement majoritaire de la population à l’attaque du gouvernement sur nos retraites, que l’argument prenne. Au risque de ne pas éviter les lieux communs, il apparaît en effet très clairement que ceux qui « pénalisent », pour reprendre le mot de la ministre, sont plus que jamais du côté du gouvernement et de tous ceux qui promettent de nous faire travailler plus, jusqu’à la mort, et avec des pensions plus faibles pour toutes celles et ceux qui n’auront pas la force d’atteindre les 64 ans minimum requis pour bénéficier d’une retraite à taux plein.

Gageons aussi que l’ensemble du monde du travail saura se rendre compte que face à l’ampleur de l’offensive, aucune demi-mesure n’est possible, et que seul l’imposition d’un rapport de force et la généralisation de la grève reconductible sont de nature à faire plier le gouvernement. Par peur de la colère sociale sociale, Borne joue sans surprise la carte de la division. Il s’agirait pour une fois de lui rendre raison. Soyons tous et toutes de ceux « qui pénalisent », non pas les « Français », mais le gouvernement et le patronat.


Facebook Twitter
Contre le délit d'opinion, pour défendre notre droit à soutenir la Palestine : il faut faire front !

Contre le délit d’opinion, pour défendre notre droit à soutenir la Palestine : il faut faire front !

Rima Hassan convoquée par la police : un nouveau cap dans la criminalisation des soutiens à la Palestine

Rima Hassan convoquée par la police : un nouveau cap dans la criminalisation des soutiens à la Palestine

« C'est le moment de faire front face à la répression » - Anasse Kazib et Elsa Marcel au Media

« C’est le moment de faire front face à la répression » - Anasse Kazib et Elsa Marcel au Media

Compte épargne temps : les directions syndicales s'entendent avec l'U2P pour aménager la misère

Compte épargne temps : les directions syndicales s’entendent avec l’U2P pour aménager la misère

« Plan de stabilité » du gouvernement : la Cour des comptes et le FMI font pression

« Plan de stabilité » du gouvernement : la Cour des comptes et le FMI font pression

TIG pour les parents, comparution immédiate : le nouveau projet d'Attal pour mettre au pas la jeunesse

TIG pour les parents, comparution immédiate : le nouveau projet d’Attal pour mettre au pas la jeunesse

Salariés réservistes de l'armée : Lecornu appelle au « patriotisme du capitalisme français »

Salariés réservistes de l’armée : Lecornu appelle au « patriotisme du capitalisme français »

Répression coloniale. A Pointe-à-Pitre, Darmanin instaure un couvre-feu pour les mineurs

Répression coloniale. A Pointe-à-Pitre, Darmanin instaure un couvre-feu pour les mineurs