×

Ni oubli, ni pardon !

Ni oubli, ni pardon ! : samedi, manifestons à Paris en hommage à Clément Méric

Ce samedi 5 juin aura lieu à Paris une manifestation en mémoire de Clément Méric, assassiné il y a huit ans par des militants néonazis. Un hommage important, alors que les skinheads du groupe Troisième Voie sont actuellement en train de passer en appel devant la Cour d’assises d’Evry.

Enora Lorita

2 juin 2021

Facebook Twitter

Crédit photo : LIONEL BONAVENTURE AFP

Le 5 juin 2013, Clément Méric, étudiant à Sciences Po et militant antifasciste, est assassiné en plein Paris par des skinheads néo-nazis arborant tee-shirt « White power » ou « 100% race pure ». Les membres du groupe « Troisième Voie », un groupuscule d’extrême droite, le rouent sauvagement de coups de poings américains en plein visage, provoquant sa mort.

Depuis huit ans, la famille de Clément mais aussi le milieu militant antifasciste se battent pour lui rendre hommage, et obtenir justice. Comme chaque année, une manifestation aura donc lieu à Paris en sa mémoire. Mais cette fois, le contexte est particulier puisque la manifestation aura lieu au lendemain du délibéré de la cour d’assises d’Evry, saisie en appel par les deux skinheads qui avaient écopé en première instance onze et sept ans de prison.

Ce n’est que huit ans après que la famille de Clément sera fixée sur le sort des militants d’extrême-droite . Au cours de ce procès, Esteban Morillo, l’un des deux mis en examen, a notamment reconnu « c’est mon coup de poing qui l’a fait tomber ». L’autre mis en examen, Samuel Dufour, a quant à lui affirmé : « Si vous voulez m’entendre dire que je suis un skinhead, un nazi, un facho, et tout ce que vous voulez mettre derrière, oui... mais je n’ai pas touché Clément Méric ».

Pourtant, c’est sur le téléphone de ce dernier que la police avait retrouvé les messages suivants : « Salut j’ai frappé avec ton poing américain » - « Sérieux, qu’est-ce que tu as fait encore ? » - « Bas, il est parti à l’hôpital. 5 contre 3. On les défonce. MDR ».

Quel que soit le résultat devant les tribunaux, c’est grâce au rapport de force imposé par les militants antifascistes pour obtenir justice pour Clément que pourront être obtenus des victoires. Ce samedi, comme tous les ans, rendez-vous dans la rue, à Paris à 14h Place de la République, pour scander « Ni oubli, ni pardon ! » pour Clément Méric.


Facebook Twitter
Grève à la RATP : la colère grandit, quelle perspective pour massifier la mobilisation ?

Grève à la RATP : la colère grandit, quelle perspective pour massifier la mobilisation ?

Fusion de l'audiovisuel public : une grève massive contre le projet de Macron

Fusion de l’audiovisuel public : une grève massive contre le projet de Macron

Débrayages quotidiens, journées fortes : l'AG des Neuhauser vote la grève en soutien à Christian Porta

Débrayages quotidiens, journées fortes : l’AG des Neuhauser vote la grève en soutien à Christian Porta

Répression à l'usine de Toray : le secrétaire fédéral de la FNIC-CGT menacé de licenciement

Répression à l’usine de Toray : le secrétaire fédéral de la FNIC-CGT menacé de licenciement

Toulouse : la menace d'une privatisation sème le chaos dans un centre d'aide sociale à l'enfance

Toulouse : la menace d’une privatisation sème le chaos dans un centre d’aide sociale à l’enfance

« L'impunité patronale doit cesser » : Sophie Binet soutient Christian Porta face à l'acharnement d'InVivo

« L’impunité patronale doit cesser » : Sophie Binet soutient Christian Porta face à l’acharnement d’InVivo

Acharnement : InVivo relance une procédure de licenciement après sa défaite aux Prud'hommes

Acharnement : InVivo relance une procédure de licenciement après sa défaite aux Prud’hommes

Victoire : les Prud'hommes ordonnent la réintégration de Christian Porta, délégué CGT

Victoire : les Prud’hommes ordonnent la réintégration de Christian Porta, délégué CGT