×

Archi-en-colère

« Ni réforme des retraites, ni SNU » : plusieurs milliers de jeunes manifestent à Paris

Ce jeudi 9 mars la jeunesse étaient mobilisée contre la réforme des retraites, choisissant de reconduire le mouvement après les journées du 7 et 8 mars. De nombreux lycées et universités étaient bloqués et plusieurs milliers de jeunes ont manifesté à travers Paris.

Philomène Rozan

10 mars 2023

Facebook Twitter

Dès 7 heures ce jeudi, près de dix lycées parisiens étaient bloqués, choisissant de reconduire le mouvement aux côtés des raffineurs, des cheminots, des éboueurs ou encore des énergéticiens qui cherchent à durcir la grève. « Lycéen.ne.s aux côtés des travailleurs » était ainsi affiché devant le lycée Lamartine.

Tandis que des manifestations avaient lieu partout en France, plusieurs milliers de jeunes se sont retrouvé.e.s à Saint-Lazare au départ de la manifestation parisienne. De nombreuses universités étaient présentes, Nanterre, Paris 1, Paris 3, Université Paris Cité, Paris 8, etc. Au milieu, un cortège se distinguait particulièrement par ses grandes banderoles colorées et ses nombreuses pancartes : celui des écoles d’architecture et d’art très mobilisées depuis plusieurs jours contre le manque de moyens dans leurs écoles mais également contre la réforme des retraites. Enzo, étudiant à l’école d’archi de Belleville témoignait ainsi au micro de Révolution Permanente : « on veut apporter notre force de frappe pour aider tout le monde, les travailleurs, les vieux, les jeunes, les étudiants »

Les lycéens et lycéennes étaient particulièrement mobilisé.e.s, reconduisant les blocus et cherchant à inscrire le mouvement dans la durée. Helena, lycéenne et militante au Poing Levé insistait sur la nécessité pour elle de se battre à la fois contre la réforme des retraites, en soutient aux travailleurs qui reconduisent la grève mais aussi contre le Service National Universel que cherche à imposer Macron.

Et dans la volonté macronienne de mettre la jeunesse au garde-à-vous s’est faite sentir dans la manifestation, où un énorme dispositif policier avait été déployé, avec des CRS armés qui ont chargé les cortèges et embarqué un manifestant, tandis que plus tôt dans la journée un lycéen de Racine était emmené en garde-à-vue.

Une répression qui rappelle que le gouvernement a une hantise celle que la jeunesse se mobilise plus fortement encore contre la réforme des retraites. La manifestation d’aujourd’hui envoyait non seulement un message sur la nécessité d’inscrire le mouvement dans la durée, de durcir aux côtés des travailleurs la grève contre la réforme des retraites mais également celui de la nécessité de mener un combat d’ensemble et d’élargir les revendications à la question des moyens alloués à l’enseignement ou encore à la bataille contre le SNU. Une dynamique qu’il s’agit de consolider pour une entrée plus massive du mouvement étudiant et lycéen dans la bataille en cours en ce moment.


Facebook Twitter

Philomène Rozan

Etudiante à l’Université Paris Cité , élue pour Le Poing Levé au Conseil d’Administration

L'Oréal, un soutien d'Israël et de la colonisation partenaire de l'Université Paris-Cité

L’Oréal, un soutien d’Israël et de la colonisation partenaire de l’Université Paris-Cité

« Tu casses, tu répares » : Gabriel Attal continue d'assommer la jeunesse de mesures répressives

« Tu casses, tu répares » : Gabriel Attal continue d’assommer la jeunesse de mesures répressives

Expérimentation de l'uniforme scolaire : Gabriel Attal veut mettre la jeunesse au pas

Expérimentation de l’uniforme scolaire : Gabriel Attal veut mettre la jeunesse au pas

"Religion sexuellement transmissible" : une prof de droit compare l'islam à une MST à Aix-Marseille

"Religion sexuellement transmissible" : une prof de droit compare l’islam à une MST à Aix-Marseille

Communiqué. Non aux sanctions contre les élèves mobilisés du lycée Racine !

Communiqué. Non aux sanctions contre les élèves mobilisés du lycée Racine !

Paris 1. Total et la BNP viennent faire leur marché parmi les étudiants

Paris 1. Total et la BNP viennent faire leur marché parmi les étudiants

Sélection, autoritarisme, écologie. Le mal-être croissant des jeunes ne tombe pas du ciel

Sélection, autoritarisme, écologie. Le mal-être croissant des jeunes ne tombe pas du ciel


Pression, perte de sens, isolement… des lycéens témoignent : « J'ai l'impression de gâcher ma vie »

Pression, perte de sens, isolement… des lycéens témoignent : « J’ai l’impression de gâcher ma vie »