^

Jeunesse

« Non au validisme » : rassemblement en soutien à Julie harcelée par l’Université de Paris

Un rassemblement était organisé ce jeudi en hommage à Julie, étudiante en situation de handicap, harcelée par l’Université de Paris. Une soixantaine de soutiens étaient présents pour exprimer leur colère contre une fac qui abandonne les étudiants handicapés. Nous étions présent avec Le Poing Levé.

vendredi 22 octobre

Ce jeudi, un rassemblement était organisé à l’Université de Paris, en hommage à Julie étudiante en situation de handicap, discriminée et harcelée par la direction de la fac. Nous étions près de 60 étudiants présents sur le site des Grands Moulins, pour exprimer notre solidarité avec l’étudiante, mais aussi notre colère envers la direction de l’établissement.

Comme l’a révélé une enquête de Mediapart la semaine dernière, Julie (dont le nom a été modifié pour garder son anonymat) qui souffre « d’une polypathologie qui lui vaut un taux d’incapacité supérieur ou égal à 80% », a subi plusieurs année de maltraitance et de répression terrible, alors qu’elle demandait seulement à passer ses examens dans des conditions adaptés à son handicap.

Cette dernière a subi des humiliations constantes, jusqu’à se retrouver menacée qu’on débranche sa bouteille d’oxygène, avant d’être empêchée par un arrêté d’accéder à l’université.

A travers la longue enquête de Mediapart, de nombreux témoignages mettent clairement en évidence la responsabilité de l’UFR de droit dans cette affaire. Loin d’être anecdotique, le traitement réservé à Julie à mis en lumière de graves dysfonctionnements de l’université dans l’accueil et la prise en charge des étudiants handicapés.

C’est pour cette raison que des étudiant.e.s de l’association Entraide Handicap ont appelé à un rassemblement. Ce dernier a regroupé près de soixante personnes et a été l’occasion pour les étudiant.e.s de crier leur colère à l’égard de l’Université de Paris. Les nombreuses interventions ont présenté une fac dans laquelle le quotidien d’élèves en situation de handicap est rempli d’obstacles, de l’inscription à la conduite des examens. Les participant.e.s ont également souligné en quoi le manque de moyens et de personnels, aggravés par la fusion de Paris Descartes et Paris Diderot, a engendré cette situation. Enfin, le rassemblement s’est clôt par un message de Julie, remerciant les étudiants pour leur soutien.

Présents en tant que membres du collectif Le Poing Levé, nous avons apporté tout notre soutien à Julie et à toutes les personnes en situation de handicap mises sur les bancs de l’université.

En soutien à Julie et pour le droit des étudiants en situations de handicap, pour des moyens massifs pour que chacun et chacune puissent étudier dignement, nous entendons continuer à lutter contre la discrimination et la sélection à l’université.




Mots-clés

Validisme   /    Université de Paris   /    Handicap(s)   /    discrimination   /    Université   /    Jeunesse