^

Politique

Nuit Debout : le 23 avril, journée de séparation entre le Medef et l’Etat

Alors même que la manifestation du 28 avril est dans tous les esprits, une grève nationale interprofessionnelle qui doit se transformer en « grève générale », Nuit Debout organise le 23 avril la journée de séparation entre le MEDEF et l’Etat. Bien que nous ne partageons pas l'illusion qu'il puisse y avoir une séparation entre l’Etat capitaliste et le patronat, nous relayons cet appel qui vise à « encourager un mouvement d'ensemble de la population et du monde du travail » pour « gagner le retrait » par la « grève générale ».

vendredi 22 avril 2016

Nous « nuitdeboutistes » de tous horizons, sommes réunis depuis le 31 mars Place de la République pour réinventer ce monde. Prendre la parole, réfléchir ensemble, c’est déjà résister. Il nous semble maintenant indispensable de passer à la vitesse supérieure, en conjuguant débats et action.

La Nuit Debout a pris ses racines dans les places, elle ne doit pas s’y limiter. Le premier pas, indispensable pour changer ce monde, c’est d’obtenir le retrait de la loi travail. Nous devons donc encourager un mouvement d’ensemble de la population et du monde du travail. Le 28 avril sera une journée de grève incontournable qui doit, pour gagner le retrait, se transformer en grève générale.

Pour que celle-ci réussisse, nous devons maintenir un climat de luttes, et nous lier aux autres salariés et jeunes qui vont subir comme nous les conséquences de cette loi.
Quoi de mieux, pour cela que d’exiger, le 23 avril, la séparation du Medef et de l’Etat ?

La Nuit Debout Paris propose donc à toutes et tous, individus, associations, syndicats, une autre journée nationale de mobilisation devant les sièges locaux des Medef, où nous irons, depuis nos places, en manifestant et en tapant sur nos marmites, devenues depuis lundi le symbole de la Nuit Debout.

Rendez-vous, donc le 23 avril à 14 heures, sur les places en luttes, pour attaquer le MEDEF à coup de tomates !




Mots-clés

#NuitDebout   /    Loi El Khomri   /    Patrons-voyous   /    Politique