^

Du Pain et des Roses

LGBT-phobie

Offensive homophobe en Russie : interdiction du mariage LGBT dans la nouvelle Constitution

En modifiant la Constitution russe, Poutine entérine l’interdiction des mariages LGBT ainsi que l’adoption par des personnes transgenres. Une politique réactionnaire que le Président justifie par un référendum réalisé en 2020 auprès de la population.

jeudi 15 avril

Photo : Mikhail KLIMENTYEV / Sputnik / AFP

Dès l’an dernier, le Kremlin lançait une campagne de propagande anti-LGBT+ pour préparer au référendum national proposant l’inscription dans la Constitution d’une loi s’opposant au mariage et à l’adoption des personnes transgenres. De nombreux contenus avaient été postés sur les réseaux sociaux, notamment une vidéo publicitaire publiée par un média pro-Kremlin, mettant en scène un jeune garçon déçu sortant d’un orphelinat, extrêmement mal à l’aise et triste lorsqu’il réalise qu’il est adopté par un couple homosexuel. Le spot se termine par la question rhétorique et homophobe, « Est-ce cette Russie que vous voulez ? Décidez de l’avenir du pays. Votez pour des amendements à la Constitution ».

Si de nombreuses associations avaient dénoncé le caractère réactionnaire de cette propagande gouvernementale, celle-ci a su mettre la pression sur la population et éveiller les consciences les plus conservatrices : 77 % des russes ont voté « oui » au référendum, permettant ainsi de définir le mariage dans la nouvelle Constitution comme une « union entre un homme et une femme » dans la Constitution, et d’interdire d’adopter pour les personnes transgenres.

Ce nouvel amendement s’inscrit dans le cadre d’une politique gouvernementale déjà d’une nature fortement anti-LGBT et réactionnaire. En effet, depuis 2013, la « propagande homosexuelle » est qualifiée de crime en Russie selon une loi fédérale ratifiée par Poutine. Une formule pour le moins floue, qui a pour objectif d’empêcher dans les faits les couples homosexuels de vivre normalement leur union dans l’espace public.

L’an dernier, le Président déclarait ainsi à propos du mariage pour tous : « Tant que je serai président, ça n’arrivera pas ». Dans le même sens, la propagande homophobe a surfé sur un discours anti-Occident, relayé par les personnalités politiques proches du gouvernement : Pyotr Tolstoy expliquait ainsi à l’agence américaine Associated Press qu’il ne fallait pas répéter les « erreurs de l’Occident », qui avait mené à ce que « certaines personnes - la communauté LGBT ou certains groupes raciaux - se voient accorder des droits supplémentaires et spéciaux. Plus de droits que la majorité. »

Alors que Poutine s’octroie la possibilité via la nouvelle Constitution de se maintenir au pouvoir jusqu’en 2036, seule la mobilisation pourra faire reculer ce gouvernement réactionnaire qui terrorise et réprime les personnes LGBT depuis des années.




Mots-clés

LGBTphobie   /    LGBT   /    Vladimir Poutine   /    Russie   /    Du Pain et des Roses