^

Jeunesse

#LaPrécaritéTue

"Olguina est à un repas par jour". A Tours, des étudiants se mobilisent pour une camarade

D'origine haïtienne, Olguina, 24 ans est actuellement étudiante à Tours. Depuis septembre, elle ne reçoit plus sa bourse, bloquée par l'administration pour des prétextes de foyer fiscal, après son déménagement de la Guyane - où elle a grandit - vers l'Hexagone. La situation devient urgente, d'après ses camarades de classe qui s'organisent pour lui venir en aide : "elle est à un repas par jour et encore l’autre jour elle nous disait que le café la nourrissait…".

dimanche 1er décembre

Olguina est haïtienne mais a vécu en Guyane avec sa maman depuis ses 7 ans, puis elle est venue en Hexagone pour ses études. Après une première année à Paris, elle fait actuellement sa deuxième année à l’IUT Tours Nord.

"Olguina parle peu de sa situation, mais elle est à un repas par jour et encore l’autre jour elle nous disait que le café la nourrissait…", nous confie Chloé, qui a lancé une cagnotte pour lui venir en aide, qui atteint actuellement 185€, encore trop peu face à l’urgence de la situation. "Son colocataire l’aide un petit peu mais il ne se connaissent pas vraiment donc c’est compliqué. Elle vient tous les jours à l’IUT, les profs commencent un peu à se mobiliser pour elle. Elle recherche un travail entre les cours, mais avec la charge horaire des cours, ce n’est pas vraiment possible d’avoir un job. L’IUT c’est pas comme la fac, on a beaucoup moins de disponibilités".

Nous relayons ci-dessous leur cagnotte de soutien pour Olguina.

"Olguina est actuellement étudiante en 2eme année de DUT carrières sociales option animation socioculturelle.

Aujourd’hui elle est en attente de bourse, mais n’a donc aucune ressource pour vivre ce mois-ci et les mois qui arrivent.

Sous prétexte qu’il manque juste un papier se rattachant à l’impôt de sa mère, ils mettent son dossier en attente. Le CROUS a pourtant la preuve que sa mère ne touche que 400 euros/mois et qu’Olguina touche 0 euros depuis septembre.

Cette cagnotte est créée pour pouvoir l’aider à payer son loyer et pouvoir subvenir à ses besoins le temps que les impôts de Guyane fournissent ce papier aux bourses (autant dire qu’elle va attendre encore un bon mois voire deux).

On ne peut pas laisser une étudiante toucher 0 euros ! C’est indécent..

Même si vous mettez qu’un euros, le geste y est, faites passer cette cagnotte, la situation est assez urgente c’est pourquoi ce serait chouette qu’une solidarité se forme assez rapidement."

Cagnotte en ligne

Tu vis ces situations ? connais ces angoisses ? Endettement étudiant, problèmes de logement, boulots précaires, pression scolaire ? Envoie ton témoignage, à l’écrit, en vidéo, en dessin ou en musique à siterevolutionpermanente@gmail.com, pour ne plus passer ces situations sous silence et commencer à préparer une réponse collective !

Voir cette publication sur Instagram

Après le drame de l'étudiant de 22 ans qui s'est immolé par le feu pour dénoncer la précarité, le mouvement étudiant refait surface. Cette détresse n'est pas isolée, la précarité chez les étudiants existe bel et bien. 😠 Révolution Permanente lance une campagne de témoignages contre la précarité étudiante ! 👊 Endettement ? Problèmes de logement ? Boulots précaires ? Pression scolaire ? Envoie ton témoignage à l'écrit, en vidéo, en dessin ou en musique (ou autre) à siterevolutionpermanente@gmail.com Pour ne plus passer sous silence et commencer à préparer une réponse collective ! . #laprecaritétue #burnout #jeunesse #précarité #precaritemenstruelle #suicide #temoignage #etudiant #metroboulotdodo #metroboulotcaveau

Une publication partagée par Révolution Permanente (@revolutionpermanente.fr) le




Mots-clés

#LaPrécaritéTue | Témoignages   /    #LaPrecariteTue   /    Précarité   /    Jeunesse