Comité Adama

"On a besoin d’un parti révolutionnaire antiraciste à nos côtés" Assa Traoré et Youcef Brakni

Assa Traoré

Youcef Brakni

"On a besoin d’un parti révolutionnaire antiraciste à nos côtés" Assa Traoré et Youcef Brakni

Assa Traoré

Youcef Brakni

Youcef Brakni et Assa Traoré, du Comité vérité et justice pour Adama, tenaient à être présents pour l’ouverture du Congrès de fondation de Révolution Permanente. Voici leurs interventions.

Youcef Brakni :

« Merci pour cet accueil. On était obligés d’être là. C’est incroyable de voir tout le chemin que vous avez parcouru. On est ensemble depuis plusieurs années. Depuis le début du combat. Tous les moments forts du premier mandat de Macron, puisqu’il y en a un second, malheureusement, on les a faits ensemble, on a pris les coups ensemble, on a résisté ensemble. Et donc c’était normal que l’on soit là pour ce congrès de fondation.

Vous l’avez vu, mercredi [14, à l’issue du match France-Maroc], il y a eu des chasses à l’homme. Des milices, clairement d’extrême droite, qui ont fait des chasses aux supporters nord africains qui étaient dans la rue, et pas uniquement nord-africains, d’ailleurs. Avec un appel, des cadres de l’extrême droite française qui ont défilé dans les médias, avant le match, après le match, pour chauffer à blanc, sans mauvais jeu de mots, leurs troupes, pour qu’elles passent à l’acte. C’est donc vraiment important, dans ce contexte, qu’il y ait un outil, et cet outil c’est votre parti, à nos côtés, avec nous, avec un mouvement comme le comité Adama, des quartiers populaires. Nous on fait notre taff, de notre côté, mais on a besoin d’un parti politique révolutionnaire, radical, antiraciste, antifasciste, à nos côtés, pour affronter ce qui est déjà là, ce qui va arriver et surement être pire. On compte sur vous ! »

Assa Traoré :

« Bonjour à vous tous ! Pour moi c’était impôt d’être là aujourd’hui, d’être à côté de mon frère, Anasse, car je le considère comme mon frère, depuis le début du combat, cela fait six ans. Six ans c’est de l’endurance, six ans c’est de la loyauté, six ans c’est de la persévérance. Anasse, tu portes tous ces noms-là. Révolution Permanente, vous avez été loyaux, vous avez été endurants, vous avez été persévérants.

On a créé de la solidarité, dans la solidarité on crée l’amitié, dans l’amitié on crée de l’amour, dans l’amour on crée un frère. Et

Pour moi c’est important d’être là, pour soutenir ce parti, qui est l’avenir, mais l’avenir d’un changement, l’avenir d’une nouvelle ère, l’avenir de l’égalité, pour toutes et tous, l’avenir pour que l’on puisse dire que l’on ne cherche pas l’égalité pour une personne, pour une cause, pour un parti, mais pour tout. Parce que tout le monde mérite d’être libre, tout le monde mérite d’être défendu, tout le monde mérite de marcher, de vivre librement. Et vous portez en tout cas depuis toutes ces années, depuis que je vous connais, ces valeurs-là. Vous les portez pour toutes et tous, il n’y a pas de couleur, il n’y a pas d’origine, il n’y pas de religions, il n’y a pas d’appartenance, sexuelle ou pas.

Et pourquoi on est fiers et contents d’être à vos côtés, d’être ensemble ? C’est que vous portez tout ça, donc je suis honorée d’être là aujourd’hui, et de dire que dans votre histoire de construction, on était là au début, on est là aujourd’hui, on a participé à cette construction, et ça, c’est puissant. Ceux qui ne sont pas là, ils ont tort. Venez, parce que le combat, il se fait ensemble, dans cette solidarité. On voit combien les temps sont durs, de plus en compliqués, mais il ne faut pas lâcher. Si nos anciens avaient lâchés, on ne serait pas là aujourd’hui.

Donc il faut continuer ce combat, cette lutte, mais il faut la continuer pour tous, pour l’égalité pour toutes et tous. Merci, Révolution Permanente, pour Adama, pour tous ceux à qui vous donnez la voix. Les luttes sont dures. Parfois on n’a pas de médias, personne pour nous donner le micro, personne pour nous filmer. Et bien Révolution Permanente ils arrivent toujours par une porte, par quelque part, et ils sont tout le temps là pour donner cette voix-là, pour mettre à l’image ces luttes et ces combats, et c’est très important.

Aujourd’hui nos combats sont liés, on avance ensemble et on continue à avancer ensemble, et il faut que toutes les luttes et tous les combats continuent à se mener dans la solidarité, car dans la solidarité on crée de l’affection, dans l’affection on crée de l’amour et dans l’amour on crée de frères et des sœurs ! »

VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE ÉDITION
MOTS-CLÉS

[Congrès de fondation]   /   [Antifascisme]   /   [Racisme d’État]   /   [Anti-racisme]   /   [Comité Vérité pour Adama]   /   [Adama Traoré]   /   [Emmanuel Macron]   /   [Extrême-droite]   /   [Politique]