^

Culture et Sport

Opéra, Sardou... Bachelot s’offre des sorties sans gestes barrières pendant que la culture agonise

Samedi, la ministre de la culture a annoncé sur son compte Twitter être positive au Covid. Une annonce faisant polémique après que celle-ci ait assisté à un spectacle de l’opéra de Paris sans public et remis la Légion d'honneur à Michel Sardou sans respecter les gestes barrières, et alors qu’elle multiplie les sorties auprès des acteurs culturels. Des sorties privilégiées alors que les lieux culturels demeurent fermés depuis un an, et que le monde de la culture est en crise.

lundi 22 mars

Crédits photo : REUTERS/Gonzalo Fuente

Vendredi soir, la ministre s’est donc rendue à l’opéra Bastille à Paris afin d’assister à un spectacle sans public, auquel seules quelques personnes privilégiées ont pu y assister. La représentation a surtout été filmée par les caméras de France télévision en vue d’une rediffusion. La ministre a notamment été prise en photo en compagnie des membres de l’opéra ne portant pas de masques, ceux-ci ayant été testés avant le spectacle, sans respect des distanciations sociales. Libération décrit la scène ainsi : « Roselyne Bachelot surgit de derrière le rideau, félicite chaleureusement les uns et les autres, avant de poser pour deux photos en rangs serrés avec les protagonistes du spectacle, dans le halo rosé des lumières du plateau. Sur les clichés, on verra se prêter au jeu le chef d’orchestre Lorenzo Viotti et une demi-douzaine de solistes tout sourire, parmi lesquels les stars Benjamin Bernheim et Ermonela Jaho, cette dernière enlaçant une ministre dont l’hilarité se lit à travers le masque – le seul arboré sur la photo. »

Quelques heures plus tôt, la ministre avait remis les insignes de la Légion d’Honneur à Michel Sardou, là aussi sans respecter les gestes barrières.

A l’annonce de la positivité de la ministre le lendemain de cette soirée, la polémique est rapidement montée, dans un contexte où le gouvernement fait toujours un peu plus porter la responsabilité de la crise sur les individus. En effet, alors que la situation sanitaire s’aggrave et où la seule réponse du gouvernement est une demande de responsabilisation individuelle de la population, cette sortie de la ministre ne passe pas. Surtout que celle-ci multiplie les visites auprès d’acteurs de la culture depuis le début de la crise, sous prétexte de soutenir le secteur culturel. Elle a notamment publié ce vendredi des photos d’elle en compagnie de Michel Sardou, sans respect des distanciations sociales. Or, à l’heure où le gouvernement restreint encore les libertés de la population, ces rencontres que se permet la ministre de la culture apparaissent comme provocatrices. Surtout que ces sorties ne s’accompagnent en réalité d’aucune aide réelle pour la culture.

Un soutien de façade à la culture

La polémique arrive dans un contexte de ras-le-bol du secteur de la culture face au mépris du gouvernement. Cela fait plusieurs mois que les travailleurs de la culture dénoncent la situation d’extrême précarité dans laquelle la crise sanitaire les a plongés. Face aux promesses vides du ministère de la culture, plusieurs théâtres ont commencé à être occupés ces derniers jours. Dans ce contexte, la présence répétée de la ministre auprès d’acteurs culturels apparaît surtout comme des coup de com’ du gouvernement.

Alors que la situation sanitaire est catastrophique et que le gouvernement laisse la situation s’aggraver en faisant porter la responsabilité aux comportements individuels de chacun, les libertés prises par la ministre passe mal. A l’heure où le gouvernement continue sa casse sociale, avec notamment la réforme de l’assurance chômage, et laisse la précarité s’installer, notamment dans le secteur culturel, il ne faut rien attendre de ce gouvernement. L’occupation des théâtres montre la nécessité d’une auto-organisation des travailleurs afin de lutter contre la politique du gouvernement, privilégiant l’économie sur les vies.




Mots-clés

Opéra   /    Culture   /    Théâtre   /    Culture et Sport