^

Politique

74 réfugiés noyés au large de la Libye

"Ouvrir les frontières, ce serait irréaliste". Les maintenir fermées, c’est criminel !

Sur le plateau de l’émission « On n’est pas couché » (ONPC) sur France 2, Philippe Poutou, candidat ouvrier du Nouveau Parti Anticapitaliste, a été interrogé sur la revendication de l’ouverture des frontières. Quand Poutou a parlé de l’ouverture totale des frontières et de la liberté de circulation et d’installation, différentes tentatives de tourner en dérision la mesures ont été entreprises. Mais alors que l’on qualifie « d’irréaliste » une mesure aussi simple, ces mêmes journalistes « bien pensants » ne disent pas un mot sur les milliers de personnes mortes noyées chaque année en Méditerranée essayant d’arriver aux côtes européennes.

lundi 27 février 2017

En effet, alors que les médias se font régulièrement le relais des idées racistes et de la xénophobie au nom du « réalisme », les frontières blindées de l’Europe continuent à tuer. La semaine c’est encore 74 réfugiés qui ont été trouvés noyés au large de la Libye, près de la ville de Zawiya. Depuis le début de l’année ce sont autour de 330 personnes noyées en Méditerranée, un chiffre sûrement très sous-estimé. L’année dernière, plus de 5000 personnes ont connu le même sort.

Les différentes organisations pointent leur inquiétude face au fait que les traversées de la Méditerranée continuent même pendant l’hiver quand la mer est plus dangereuse. On dénonce également les politiques de surveillance des côtes de l’UE qui ne font qu’empirer cette situation. Les embarcations sont de plus en plus précaires pour éviter d’être repérées par les patrouilles côtières.

Alors que la presse internationale parle de l’infâme mur de Trump à la frontière avec le Mexique on parle beaucoup moins des politiques conscientes des gouvernements européens pour « décourager » les migrants transformant la Méditerranée en un cimetière aquatique géant.

Alors, qu’est-ce qu’il y a de si « irréaliste » dans la proposition d’ouverture des frontières face à ce fléau ? Les puissances impérialistes de l’UE sont les principaux responsables de la misère et des guerres à travers le monde. Leur politique de blindage des frontières est le dernier crime de toute une chaine mortifère.

Comme a bien répondu Philippe Poutou lors de l’émission ONPC : « ça parait irréaliste. Effectivement, on est dans un monde où on nous bétonne dans des frontières, on est dans un monde où on nous explique que finalement la seule protection qu’existe aujourd’hui ce sont les frontières. On voit les discours protectionnistes, à gauche comme à droite, et nous on rejette ça. (…) On est sur cette idée là, une sorte de solidarité internationale. On est fièrement là-dessus et c’est pour ça qu’on est pour l’accueil de tous les migrants ».

Effectivement, la liberté de circulation et d’installation n’a rien « d’irréel ». Au contraire c’est une mesure très simple et qui éviterait des milliers de morts chaque année. Par contre, la politique actuelle de fermeture des frontières est un crime contre l’humanité que les exploités et opprimés de cette planète sauront faire payer un jour aux responsables.




Mots-clés

Vos guerres, ’no more’ !   /    Réfugiés   /    Politique