^

Politique

Marche Adama III

[PHOTOS] A 3 ans de la mort d’Adama Traoré, des milliers de manifestants ont exigé vérité et justice

Une immense marche à Beaumont-sur-Oise à rassemblé les quartiers populaires, Gilets Jaunes, cheminots, postiers, travailleurs et jeunes aux cris de « justice et vérité ». Retour en images.

lundi 22 juillet

Plusieurs milliers de manifestants ont défilé dans les rues de Beaumont pour commémorer le troisième anniversaire de la mort d’Adama Traoré après l’utilisation de techniques d’immobilisation brutales lors d’un contrôle d’identité de la gendarmerie. Les manifestants ont exigé « vérité et justice » pour Adama et tous les autres, dans une lutte qui a déjà dépassé largement le seul cadre de l’affaire de la famille Traoré et est devenue une lutte symbolique contre les violences policières. Ainsi, le parcours a été ponctué d’interpellations au gouvernement et aux pouvoirs locaux ; des slogans et chants d’indignation et de dénonciation contre les violences policières se sont fait entendre tout au long de la marche.

En plus des différents collectifs, des familles et des amis des victimes de violences et crimes policiers, cette année la marche a pu compter sur la présence de beaucoup de « Gilets Jaunes ». Ceux-ci se sont en effet solidarisés avec la lutte de la famille Traoré, subissant un acharnement politique depuis trois ans à cause de sa recherche de vérité et justice. Cela a été l’occasion pour eux de dénoncer les violences policières dont eux-mêmes ont été victimes depuis le 17 novembre. C’est le cas notamment d’Antoine de Bordeaux, qui a perdu une main lors d’une manifestation en décembre dernier, et qui a pris la parole, très ému, à la fin de la marche.

On a vu également la présence des cheminots du collectif Intergare et les postiers du 92 qui viennent de mettre fin à leur grève de près d’un an et demi. Une belle marche, diverse et radicale, dénonçant les violences policières et d’Etat mais aussi le racisme qui est à la base du harcèlement vécu au quotidien par les Noirs, les Arabes, les Rroms et l’ensemble des racisés dans les quartiers populaires et ouvriers.

Mais aussi une marche qui, après les mois de mobilisation des Gilets Jaunes, a dévoilé la complémentarité entre le racisme et l’exploitation capitaliste : alors que les techniques de répression policière les plus brutales sont testées contre les jeunes (et moins jeunes) dans les quartiers au quotidien, aux moments les plus forts de la lutte de classes et des mobilisations populaires, ces mêmes techniques sont utilisées pour réprimer les manifestants ou grévistes. De là l’importance de dénoncer toute forme d’oppression, de racisme et de violence contre les habitants des quartiers populaires en même temps que de travailler à la mobilisation et à la jonction des forces des quartiers et des travailleurs en général, au-delà des origines et des différences de couleur, religion, etc.

Pour voir l’ensemble de l’album cliquez ici.




Mots-clés

Comité Vérité pour Adama   /    Adama Traoré   /    Photoreportage   /    Racisme   /    Violences policières   /    Politique