×

Stop à la répression

[PHOTOS] Grève au Park Hyatt. « La lutte de classes c’est ici ! »

Plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées devant le Park Hyatt Paris-Vendôme pour exprimer leur solidarité avec les grévistes réprimés la veille. La grève continue et les travailleurs et travailleuses se disent plus déterminés que jamais !

Facebook Twitter

« La lutte de classes c’est ici ! ». Voilà le message que l’on pouvait lire sur la porte principale du luxueux hôtel parisien dont les femmes de chambre et autres employés sont en grèves depuis près d’un mois déjà.

Dans ce « palace », où passer la nuit dans les chambres les moins chères peut coûter presque autant que le salaire mensuel de beaucoup des salariés, les « petites mains ». Car si la délicatesse, la finesse, le luxe des lieux saute aux yeux. L’envers du décor est assez « pourri ». Au mal au dos et au mépris s’ajoute maintenant la répression.

Ainsi, la journée de vendredi commençait avec deux grévistes aux urgences suite à l’agression de deux vigiles de l’hôtel. Mais ce n’était pas tout. Plus tard c’est la police nationale qui venait d’abord provoquer les grévistes pour ensuite les déloger violemment de leur piquet devant l’hôtel où ils travaillent.

En fait, la Rue de la Paix n’est plus. Plusieurs heures d’affilé des grévistes viennent perturber l’illusion de « paix sociale » qui règne dans le célèbre rue parisienne. « La lutte de classe c’est ici ! » en effet. Et malgré la répression et les provocations, les grévistes tiennent bon. Les soutiens se sont multipliés. La détermination est encore plus grande.

C’est ainsi que ce samedi ces courageux grévistes étaient très bien entourés. Cette fois non par des CRS, même si la présence policière était notoire, mais par des militants de divers syndicats, associations, partis politiques.

Après plusieurs prises de paroles dénonçant la politique de l’hôtel, la répression, en disant que la police n’était là que pour défendre les riches. La grève continue et la lutte pour la fin de la sous-traitance et pour les augmentations des salaires continue !

Pour voir l’ensemble des photos faites click ici.


Facebook Twitter
SNCF : 300 personnes en soutien à Régis, menacé de licenciement pour avoir dénoncé des VSS

SNCF : 300 personnes en soutien à Régis, menacé de licenciement pour avoir dénoncé des VSS

« Ils veulent museler toute contestation ». La CGT Fleury Michon appelle à la grève contre la répression

« Ils veulent museler toute contestation ». La CGT Fleury Michon appelle à la grève contre la répression

100€ à débourser pour accéder à son CPF : le gouvernement fait à nouveau payer les travailleurs

100€ à débourser pour accéder à son CPF : le gouvernement fait à nouveau payer les travailleurs

Roissy : face à la pression patronale, les salariés d'un sous-traitant de Sixt en grève reconductible

Roissy : face à la pression patronale, les salariés d’un sous-traitant de Sixt en grève reconductible

5 jours de mise à pied : la SNCF réprime Marion, cheminote ayant dénoncé une agression sexuelle

5 jours de mise à pied : la SNCF réprime Marion, cheminote ayant dénoncé une agression sexuelle

« Tavares gagne 36,5 millions grâce aux ouvriers sous-payés » Vincent, délégué CGT Stellantis

« Tavares gagne 36,5 millions grâce aux ouvriers sous-payés » Vincent, délégué CGT Stellantis

Toulouse. Marche blanche en mémoire d'Adrien, employé de l'ATPA-SPA en lutte contre la maltraitance animale

Toulouse. Marche blanche en mémoire d’Adrien, employé de l’ATPA-SPA en lutte contre la maltraitance animale

Chambéry. Les parents d'élèves rejoignent la mobilisation en soutien à une enseignante

Chambéry. Les parents d’élèves rejoignent la mobilisation en soutien à une enseignante