^

Jeunesse

Régularisation de tous les sans-papiers !

Paris 8. Des étudiants sans-papiers menacés d’expulsion : soyons nombreux ce mercredi à 14h à Bobigny !

À Paris 8, 23 étudiants sans-papiers viennent d'être notifiés d'un refus de régularisation par la préfecture de Bobigny. Certains d'entre eux ont reçu des Obligations de Quitter le Territoire Français et d'autres des Interdictions de Retour sur le Territoire Français. Rendez-vous ce mercredi à 14h devant la préfecture pour exiger leur régularisation immédiate !

mercredi 4 mai

Il y a maintenant près de 16 mois, le Collectif des Étudiants Étrangers et Soutiens (CEES) de Paris 8 faisait un dépôt collectif auprès de la préfecture pour demander la régularisation de 32 étudiants étrangers sans-papiers de l’université. Après plusieurs rassemblements pour pousser la présidence de Paris 8 à se positionner, cette dernière a pris position pour leur régularisation et le Conseil d’Administration votait une motion initiée par Le Poing Levé en faveur de leur régularisation.

Depuis, seuls 9 dossiers ont été régularisés par la préfecture, laissant les 23 autres sur le carreau. Plus grave encore, certains d’entre eux ont été notifiés d’une Obligation de Quitter le Territoire Français (OQTF) et d’autres d’une Interdiction de Retour sur le Territoire Français. Concrètement, cela signifie que ces 23 étudiants sont menacés d’expulsion du territoire. Une fois de plus, l’État français montre comment il traite les étudiants étrangers : avec racisme et brutalité.

Mario, membre du CEES, nous explique : « ces étudiants sont aujourd’hui en grande difficulté, ils n’ont pas les moyens de se payer un avocat, ni d’étudier, de travailler et de se loger dans de bonnes conditions ». Or, ce sont ces mêmes étudiants qui ont travaillé tout au long de la crise sanitaire dans des conditions terribles, souvent prenant des risques sanitaires élevés, pour faire continuer de faire tourner la société. Aujourd’hui, on leur demande de quitter le territoire français.

De plus, cette situation illustre une fois de plus l’attitude hypocrite de la présidence de Paris 8, qui s’était engagée lors de son soutien au Collectif des Étudiants Étrangers et Soutiens à ce qu’il n’y ait pas d’OQTF.

Face à ce traitement raciste, nous ne pouvons que revendiquer la régularisation de l’ensemble des étudiants étrangers, ainsi que le retrait de toutes les mesures et lois racistes telles que les OQTF ou Bienvenue en France. Nous appelons, avec le CEES, à un rassemblement en soutien devant la préfecture de Bobigny à 14h ce mercredi afin d’exiger la régularisation des 23 dossiers restants du dépôt collectif.



Mots-clés

Etudiants étrangers   /    Etudiants    /    Paris 8   /    Sans-papiers   /    Jeunesse   /    Politique