^

Jeunesse

"Rejoignons le mouvement"

Paris 8 : plus de 200 étudiants et personnels réunis en Assemblée Générale votent la grève

Ce lundi, plus de 200 étudiants et personnels étaient réunis à Paris 8 en Assemblée Générale. Après avoir salué la grève des raffineurs, ils ont voté la grève et adopté plusieurs revendications, parmi lesquelles l’augmentation et l’indexation des salaires et un revenu étudiant financé par les grandes fortunes.

lundi 17 octobre 2022

Alors que la grève dans les raffineries dure depuis maintenant plusieurs semaines, les potentialités d’extension du mouvement se profilent.

Dans les universités, plusieurs appels à se réunir en Assemblée Générale ont fleuri en fin de semaine dernière. À Paris 8 plus spécifiquement, plus de 200 personnes, étudiants et personnels confondus, se sont réunis ce lundi à 12h30, tous partageant la nécessité de rejoindre le mouvement en cours initié par les raffineurs.

Lors du premier point, les interventions ont insisté sur la nécessité de rejoindre la grève, expliquant n’en plus pouvoir face à l’inflation et partageant les revendications des raffineurs quant à l’augmentation des salaires. « Il faut qu’on soutienne les grévistes parce que leurs revendications c’est aussi les nôtres », lance Lisa, militante au Poing Levé. Dans la jeunesse, depuis le début de l’année, le seul coût de la vie étudiante a augmenté de 6,47% et la précarité explose, à l’heure où plus d’un étudiant sur deux travaille. À Paris 8 notamment, plusieurs centaines d’étudiants sont salariés par la fac mais ne sont payés que trop peu face à l’inflation.

Dans ce contexte, l’Assemblée Générale a voté pour l’augmentation de 400€ de tous les salaires, gratifications de stages, bourses et minimas sociaux ainsi que leur indexation automatique sur l’inflation, seule manière de ne pas laisser les augmentations de revenus se faire rattraper par la hausse des prix. L’AG également voté pour l’instauration d’un revenu étudiant à la hauteur du SMIC et financé par les grandes fortunes, seul moyen pour que les étudiants n’aient plus à travailler en-dehors de leurs études. Les raffineurs l’ont montré : les grands patrons se gavent, c’est à eux de payer !

Enfin, dans un contexte où les politiques de Parcoursup ont des conséquences aggravées d’année en année et où à Paris 8, plusieurs centaines de jeunes faisaient la queue en début d’année dans l’espoir d’obtenir une inscription en dernier recours, l’AG a voté pour le retrait de toutes les politiques sélectives instaurées par la fac.

Conscients de la nécessité d’étendre le mouvement pour instaurer un rapport de force assez conséquent pour faire plier le gouvernement et le patronat, l’Assemblée Générale a lancé un appel aux étudiants et personnels d’université de tout le pays à rejoindre la mobilisation : « on appelle toutes les universités à rejoindre le mouvement initié par les raffineurs », lance Mehdi, étudiant et militant au Poing Levé.

En fin d’AG, la grève a été votée. Un piquet se tiendra demain matin avant de rejoindre la manifestation interprofessionnelle de 14h à Place d’Italie et une nouvelle Assemblée Générale se tiendra mercredi à 12h30 pour décider des suites du mouvement.



Mots-clés

Assemblée générale   /    Jeunesse   /    Paris 8   /    Université   /    Jeunesse