^

Politique

Partout en France des centaines de milliers de personnes ont manifesté aujourd’hui pour le climat aux côtés des Gilets jaunes

Hier pour la journée internationale de grève pour le climat, 168 000 jeunes étaient déjà dans la rue. Principalement des collégiens et des lycéens, mais aussi des étudiants : une véritable marée humaine qui a envahi les rues de nombreuses villes en France. Le lendemain, jour de l’acte 18 des Gilets Jaunes, on a à nouveau assisté à une immense déferlante dans 230 villes en France pour « la marche du Siècle » : en tout 350 000 personnes selon les organisateurs.

samedi 16 mars

Les grands médias, comme à leur habitude se sont saisis de l’occasion pour mettre en avant le caractère pacifique de la mobilisation écologique : instrumentalisant la mobilisation pour le climat pour décrédibiliser les Gilets jaunes, stigmatisés comme ultra violents, mettant en avant les saccages et les pillages. Déjà pour la journée de vendredi le gouvernement avait tenté de coopter le mouvement de la jeunesse en appelant les jeunes à faire des débats au sein de leur lycée.

Pourtant au contraire à Paris comme dans beaucoup de villes, marées verte et jaune se sont mêlées. De très nombreux Gilets Jaunes étaient présents dans les manifestation pour le climat. A Paris, où il y avait plus de 100 000 manifestants contre le réchauffement climatiques, trois manifestations avaient lieu en même temps : Gilets jaunes, marche pour le climat et marche des solidarités. Des manifestations qui loin de rester divisées ont convergé pour réaliser une partie de leur parcours ensemble.

A 15 heures une action commune aux trois manifestations était ainsi prévue, pour obtenir justice et vérité pour les victimes de violences policières : tous les manifestants se sont agenouillés pour une minute de silence d’hommage aux victimes. Une initiative qu’au contraire n’a été que bien peu relayée dans la presse.




Mots-clés

Ecologie   /    Politique