^

Monde

Répression policière

Pas de poursuites pour Tristan Taylor, militant de Detroit, arbitrairement détenu par la police !

La nuit dernière, la police de Detroit a arrêté des centaines de manifestants pour violation du couvre-feu en place dans la ville. Ils ont tous été libérés avec une amende, sauf Tristan Taylor, un des militants organisateurs de la manifestation, qui en état d’arrestation pour “incitation à l’émeute”.

mercredi 3 juin

Crédit photo : Dan Sommers III

En avril, Left Voice, le journal frère de Révolution Permanente aux États-Unis, a interviewé Tristan Taylor, un militant de longue date à Detroit. Tandis que les manifestations contre les violences policières et le racisme se poursuivent dans tout le pays, Taylor a été placé en garde à vue et est actuellement en détention pour "incitation à l’émeute".

Taylor et sa nièce ont organisé et animé une manifestation à Detroit hier. Cette manifestation a débuté à 16 heures et a été interrompue par la police de Detroit en équipement anti-émeute à l’heure où le couvre-feu entrait en vigueur. Plus de 150 manifestants ont été placés en garde à vue et ont reçu des amendes pour avoir enfreint le couvre-feu, mais ils ont ensuite été libérés.

Taylor, en revanche, a été descendu du fourgon de police où se trouvait le reste des manifestants et transféré dans une voiture de police, dans laquelle ont lui a indiqué qu’il était en état d’arrestation pour "incitation à l’émeute". Il est toujours en garde à vue alors qu’il n’a fait rien d’autre que de mener une manifestation contre les violences policières et racistes. Les accusations contre lui sont totalement injustifiées, et nous exigeons la libération immédiate de Tristan Taylor et l’abandon de toutes les charges retenues contre lui.

Ce type de chef d’accusation couplé à la répression policière est une tactique que l’État utilise pour écraser les manifestations que des militants comme Taylor organisent. En avril, la police du Michigan a autorisé des militants de droite en armes à manifester contre le confinement sans intervenir, mais des militants comme Taylor se font violemment arrêter pour le simple fait d’avoir manifesté pacifiquement contre les violences policières. C’est injuste et inacceptable.

Une manifestation pour demander sa libération immédiate aura lieu mercredi à 16 heures à Detroit.

Nous appelons tous les travailleurs et les militants à se joindre à nous pour défendre les manifestants comme Tristan qui se battent contre un État violent et raciste. Left Voice demande sa libération, ainsi que celle de tous les manifestants détenus ces derniers jours.

Libération de tous les prisonniers politiques et abandon de toutes les poursuites engagées contre eux !




Mots-clés

#JusticeForGeorgeFloyd   /    Répression policière   /    #BlackLivesMatter   /    Etats-Unis   /    Monde