^

Culture et Sport

Bienvenue dans la « Start-up Nation »

Piscines, vaisselles, Falcon... Macron, ça coûte un pognon de dingue !

« Quand j'étais petit, je rêvais de devenir Président. »

Et quand on voit le train de vie du président actuel, il y a de quoi. Parfois je rêve du train de vie que je pourrais mener si seulement j’en étais un moi aussi, de riche, ou de Président, ou les deux, comme Macron. Mais à défaut de rêve, j’ai Macron. Et avec Jupiter, tout est plus fou que dans mes rêves les plus fous. Et ses rêves à lui nous coûtent un pognon fou.

Macron, c’est pas juste le Roi des riches. C’est un riche lui aussi. Un vrai riche à l’ancienne, un vrai Roi, comme au Moyen-âge, avec sa cour et ses gueux qui viennent à sa porte pour réclamer des miracles. Macron il a son bâton, une petite matraque de gendarme comme les marionnettes du Guignol pour les enfants, et s’il te tape avec, comme par magie, ça fait que tu t’arrêtes d’être pas d’accord avec lui. Ca marche tellement bien qu’il l’applique partout. Mais parfois ça ne marche pas. Alors il envoie de la poudre de perlimpinpin qui fait pleurer les yeux. Ca pique.
Président c’est un métier qui permet de gagner plutôt bien sa vie. Petit déjà je rêvais de devenir millionnaire. Et Manu-Monsieur-le-Président-Macron il s’en cache pas, et même il le montre, il fait profiter les pauvres de son train de vie comme à l’époque du Moyen-âge où les riches roulaient en carrosse et éclaboussaient les gueux en roulant dans les flaques de boue. Et ça disait « merci messire » en ramassant une piécette d’or pleine.

Mais Macron son trip c’est pas trop les carrosses. Lui c’est la France 4.0. La startup nation. L’innovation. Le pojeeeeet.

Par exemple : l’ancienne vaisselle de l’Elysée elle faisait trop « vieux monde ». Tout le monde le savait. Alors Jupi, il a décidé de tout envoyer valdinguer. Finie la vieille vaisselle vieillotte du vieux monde tellement pas startup-nation avec des petites fleurs de grand mère au fond de l’assiette. Jupi il a dit « c’est fini, on change TOUT. C’est pour moi ! »

« 900 assiettes de présentation et 300 assiettes à pain, soit 1 200 pièces ».Et ça lui a coûté 500.000 euros en plus (selon le Canard Enchaîné). Je sais pas dans quelle brocante il a fait ses courses mais il s’est fait arnaquer. Moi je trouve une vaisselle pour 30 euros en brocante, et encore, sans négocier.

En plus moi je savais même pas que le pain ça se mangeait dans une assiette. Comme un gueux je le mangeais au-dessus de ma table de gros gueux. Et moi je pense qu’il faut pas saucer dans des assiettes à 50.000 euros. Ca se fait pas. En plus si tu rayes l’assiette avec le couteau c’est fini. C’est fou comme ça coûte un pognon de dingue des assiettes.

Macron, il le dit tout le temps « aujourd’hui tout va plus vite. » Alors pour aller encore plus vite, il se casse pas la tête, il prend le jet privé du Président : le Falcon. Un nom qui claque. Comme son prix. 4000€ de l’heure, équipage et carburant compris. Et avec le prix à la pompe je vous raconte pas, ça consomme ces machins ! Avec un avion comme ça, Paris-Montpellier puis Montpellier-La Roche-sur-Yon, ça se fait en quoi, trois heures à tout casser s’il y a pas de bouchons ? J’espère qu’il a la télé dans le Falcon. Il pourra regarder le Juste Prix ou la Roue de la Fortune. Moi je regarde tout le temps Fort Boyard. Parce que quand les gens y ramassent les boyards comme des dingues à la fin de l’émissions je me dis que c’est bien ça la startup nation.

La vaisselle, le transport, c’est bien tout ça, mais un Président ça doit aussi se reposer après tout ce travail. Heureusement Jupiter il a des maisons un peu partout en France, des « résidences présidentielles » qu’on appelle ça. Il en a même une à Brégançon. Je sais pas où c’est moi Brégançon. Mais le président il trouve que c’est trop loin de la mer. Alors il a dit « on va construire une piscine. ». Et il a raison ! Si tu ne peux pas aller à la mer alors fais venir la mer à toi comme le dit le vieux proverbe jupitérien. Pourquoi se priver quand ça coûte que 34.000 euros ? Et puis pour payer la piscine il fera tirer les trains à mains nues par les cheminots, et jusqu’à 80 ans.

Enfin, tout ça, ça coûte un pognon de dingue quand même. Et Jupiter c’est rien pour lui, l’argent il s’en fout ! Il te touche, tu guéris de toutes les maladies, même la pauvreté ! Alors qu’est-ce qu’il en a à faire de l’argent ? L’argent il le trouve, quand il faut. Si c’est pour faire la guerre au Yémen, changer la vaisselle, augmenter le budget de l’armée ou se faire creuser une piscine je-sais-pas-où, eh bah Jupiter, quand il veut il peut. C’est la Startup Nation. C’est magnifique. C’est Jupiter. C’est cash-machin et casse-du-pauvre. C’est grand, c’est beau, c’est fort. Ca fait mal quand ça matraque et ça pique les yeux quand ça gaze et que ça lance des gaz lacrymos. C’est Manu, c’est Macron, et ça nous coûte un pognon de dingue cette affaire.




Mots-clés

Emmanuel Macron   /    Culture et Sport