^

Politique

Pitié-Salpêtrière. Une vidéo de la scène tournée par des soignants contredit la version officielle

Sur Facebook une vidéo tournée par des soignants montre l’ensemble de la prétendue « intrusion », elle contredit entièrement la version de Castaner et de Martin Hirsch relayée par les médias.

jeudi 2 mai

Dans la vidéo publiée sur Facebook, filmée par un personnel du service de réanimation, on peut assister à l’ensemble de la scène instrumentalisée par les médias.

On y voit des soignants entrain d’observer les manifestants qui tentent d’échapper à la police. Sous le coup de la panique, les manifestants cherchent une issue en montant les escaliers qui mènent au service de réanimation où se trouvent les travailleurs de l’hôpital qui s’empressent de fermer la porte.

Après avoir essayé d’entrer pour échapper à la répression, les manifestants cessent toute tentative de passer la porte que les soignants maintiennent fermée, expliquant aux manifestants que des patients se trouvent dans ce service de réanimation, particulièrement sensible.

Un soignant commente la scène : "les CRS sont venus là, ils les ont pris en tenaille, la seule issue c’était ici". Un autre ajoute alors "ils ont juste pris peur".

Finalement, « pris en tenaille » par la police qui monte les escaliers, selon les commentaires des hospitaliers, un manifestant tente à nouveau de passer la porte sous le coup de la peur, il est emmené par un policier. Les soignants tentent de rassurer à travers la porte les manifestants qui leur disent que les policiers les « gazent ».

La video démontre ainsi l’inanité de l’idée d’une tentative d’intrusion violente propagée par le gouvernement, par Martin Hirsch ou encore par de nombreux médias. Ce que l’on voit sur ces vidéos ce sont donc des manifestants très divers, totalement paniqués essayant tout simplement de s’échapper par la mauvaise porte. Très loin des annonces du gouvernement, à l’image de ce tweet de Christophe Castaner :




Mots-clés

Gilets jaunes   /    Casse de l’hôpital   /    Christophe Castaner   /    Santé   /    secteur santé   /    Violences policières   /    Répression   /    Politique