^

Politique

Bataille des retraites

Plans B, Pool fac : toutes les stratégies de la SNCF pour briser les grèves

A partir du 5 Décembre ces stratégies seront de nouveau appliquées, Plan B, Pool Fac, communication, quelles méthodes sont utilisés par la SNCF et le gouvernement pour briser la grève ?

lundi 2 décembre

Les plans B, quand les cadres remplacent les grévistes.

La première stratégie et la plus basique celle des plans B, consiste a remplacer les grévistes, agents du terrain par des cadres et travailleurs de bureaux. Pour la plupart du temps isolés et à la merci de la direction. De base ces personnes effectuant les plans B n’ont pas vocation a travailler sur le terrain ou effectuer des taches techniques. La majorité du temps ces plans B remplacent les grévistes, et ne servent pas en situation de sous effectif ce qui donne lieu a de fortes tensions pendant les conflits. Mais ce n’est pas tout la SNCF n’hésite pas a les former le plus rapidement possible avant les périodes de grève, quitte a s’assoir sur certaines réglementations, là où les agents sont censés être formés en 6 mois les plans B sont formés seulement en 2 semaines. Parfois pour effectuer des tâches sécuritaires comme par exemple en atelier pour le remisage des rames ou la maintenance des trains.

Évidemment les plans B ne peuvent pas effectuer de tâches qui demandent beaucoup de technicité, preuve que la SNCF rationne ces besoins comme elle le peut. Pour le mouvement de grève qui va débuter le 5 Décembre, dans certains lieux la SNCF paye le taxi et les chambres d’hôtel pour tous les plans B, et n’hésite pas a refuser les congés des cadres et personnels de bureaux isolés pour les faire venir dès le début de la grève.

Comme quoi en période de grève la SNCF n’hésite pas a s’asseoir sur les réglementations et la sécurité.

Le pool fac, l’équipe d’élite des briseurs de grève

Là encore pour remplacer les grévistes la SNCF ne manque pas d’imagination. Depuis 2007 une équipe spéciale appelée "pool fac" a été conçue pour remplacer les conducteurs en grève. Ils sont un peu plus d’une centaine en Ile-de-France, 130 d’après nos sources. Il existe une particularité pour le pool fac, tous ces conducteurs sont reconduits dans des contrats d’une durée de 1 an, afin d’accentuer la pression sur eux et de faire d’eux le remplacement de grévistes comme utilité principale, ceux refusant de conduire, ou faisant grève se verraient ne pas avoir une reconduction de contrat. Les conducteurs du pool fac toucheraient en moyenne 1500€ à 2000€ en plus par rapport aux conducteurs classiques, preuve que la SNCF n’a pas d’hésitations à faire ce genre de montages. Pour pratiquer la conduite régulièrement les membres du pool fac sont commandés sur des missions normales mais cela reste assez rare. Les autres conducteurs ne sont pas en contact avec ceux du pool fac, et leur utilisation est pratiquée dans une grande confidentialité. Personne ne peut voir leur commande ou leur utilisation.

La communication au sein de la bataille de l’opinion

La dernière arme de la SNCF lors des conflits est évidemment la communication. La SNCF n’hésite pas a donner de faux chiffres truqués grâce à plein de montages. Mais manipule également les systèmes d’informations aux voyageurs à sa guise pour faire croire que l’impact des grèves est minime.

Nous en avons eu l’aperçu il y a un mois lors de la grève du Technicentre Atlantique de Châtillon, ou la direction n’hésitait pas à clamer devant les caméras de télévisions 7 trains sur 10, alors que la plupart n’étaient pas en état de rouler. Il y avais alors une volonté de supprimer volontairement des trains pour les utiliser pour les horaires de pointe. Mais également le fait de faire rouler des train en Unité Simple (Train court) 1 TGV, au lieu de les faire rouler en Unité Multiple (Train long) 2 TGV, où sont donc passés la moitié des TGV ? Couplé au système d’information qui n’affichait pas les trains supprimés on aurait presque pû y croire.

Dans sa plus grande splendeur voilà comment la SNCF a réussi à nous expliquer que la situation était pratiquement normale en faisant rouler 40 train au lieu de 100 pour l’exemple.

Pour l’Ile de France la direction prévoit de faire un plan de transport adapté uniquement aux heures de pointe, en misant uniquement dessus. Très peu de chances que cela paye vu le niveau de saturation des transports.
Dans tous les cas si le chiffre de grévistes est élevé, pool fac ou plan B la direction ne pourra pas assurer un service normal.




Mots-clés

5 décembre   /    Réforme des retraites   /    Cheminot-e-s   /    Grève   /    SNCF   /    Politique