×

Bureaucratie syndicale

« Plus de justification » à la grève : Laurent Berger, nouveau porte-parole de Macron

Depuis le début du mouvement de grève initié par les raffineurs, le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger a passé son temps à taper sur les grévistes, main dans la main avec le gouvernement. Ce lundi, il affirmait encore qu'il n'y avait « plus de justification » à la grève.

Gabriel Ichen

20 octobre 2022

Facebook Twitter

Photo : Capture d’écran LCI

Laurent Berger, numéro un de la CFDT, accumule les sorties contre les grévistes des raffineries qui se battent pour leurs salaires et n’hésite plus à s’aligner sur le discours du gouvernement. Mercredi matin sur LCI, au lendemain de la journée de mobilisation interprofessionnelle sur les salaires, Berger a affirmé « qu’il n’y [avait] plus de justification » à la grève dans les raffineries.

Le secrétaire général a invoqué l’accord illégitime signé par les directions syndicales de la CFDT et de la CFE-CGC de chez Total pour casser la grève des raffineurs, et s’est permis d’affirmer que « le boulot a été fait chez Total ». Pour rappel, cet accord signé par des directions syndicales qui n’ont jamais appelé à faire grève et à se battre pour les salaires et ne représentant aucunement les raffineurs en grève est bien loin des revendications des grévistes. Avec 5% d’augmentation et quelques primes, cet accord illégitime n’octroie que quelques miettes aux raffineurs alors que ceux-ci exigent 10% d’augmentation de salaires.

Toujours sur LCI, Berger a eu l’audace de faire croire que « notre rôle est d’apporter des résultats » aux travailleurs. En réalité, ce ne sont pas les négociations de la direction de la CFDT qui ont permis d’obtenir cette augmentation de salaire de 5% mais bien la grève des raffineurs, qui a imposé à la direction de Total de céder cette augmentation qui reste largement en deçà de l’inflation et dérisoire face aux profits engrangés par Total. Sans cette grève fustigée par Berger, il y a fort à parier que la direction de Total n’aurait pas bougé d’un pouce sur les salaires.

Laurent Berger n’en n’est pas à sa première sortie anti grève qu’on pourrait croire sortie tout droit de la bouche d’un représentant du gouvernement et de la macronie. Ce lundi, il avait également déclaré au sujet des appels à généraliser la grève que « le bordel pour le bordel ça n’a jamais servi à personne ». Et le 8 octobre dernier, il affirmait sur France Inter qu’« on avait pas besoin de cette grève ».

Mais c’est plutôt du « dialogue social » de Berger, qui n’a d’autres objectifs que de faire passer la pilule des contre-réformes et de négocier des miettes, dont se passeraient bien les travailleurs. Les raffineurs et les secteurs aujourd’hui en lutte pour les salaires montrent que la force des travailleurs, c’est bien la grève et le blocage. Et comme le disaient les travailleurs des transports de la RATP et de la SNCF qui ont fait reculer Macron lors de la grève contre la réforme des retraites en 2019 : « nous ne sommes pas des moutons, nous n’avons pas besoin de Berger ».


Facebook Twitter
Éducation : la grève du 22 avril ne peut rester isolée, il faut un plan pour élargir la lutte !

Éducation : la grève du 22 avril ne peut rester isolée, il faut un plan pour élargir la lutte !

SNCF : 300 personnes en soutien à Régis, menacé de licenciement pour avoir dénoncé des VSS

SNCF : 300 personnes en soutien à Régis, menacé de licenciement pour avoir dénoncé des VSS

Roissy : face à la pression patronale, les salariés d'un sous-traitant de Sixt en grève reconductible

Roissy : face à la pression patronale, les salariés d’un sous-traitant de Sixt en grève reconductible

100€ à débourser pour accéder à son CPF : le gouvernement fait à nouveau payer les travailleurs

100€ à débourser pour accéder à son CPF : le gouvernement fait à nouveau payer les travailleurs

« Ils veulent museler toute contestation ». La CGT Fleury Michon appelle à la grève contre la répression

« Ils veulent museler toute contestation ». La CGT Fleury Michon appelle à la grève contre la répression

5 jours de mise à pied : la SNCF réprime Marion, cheminote ayant dénoncé une agression sexuelle

5 jours de mise à pied : la SNCF réprime Marion, cheminote ayant dénoncé une agression sexuelle

« Tavares gagne 36,5 millions grâce aux ouvriers sous-payés » Vincent, délégué CGT Stellantis

« Tavares gagne 36,5 millions grâce aux ouvriers sous-payés » Vincent, délégué CGT Stellantis

Toulouse. Marche blanche en mémoire d'Adrien, employé de l'ATPA-SPA en lutte contre la maltraitance animale

Toulouse. Marche blanche en mémoire d’Adrien, employé de l’ATPA-SPA en lutte contre la maltraitance animale