^

Politique

Solidarité !

Plusieurs milliers de manifestants se rassemblent à Paris contre le régime de Bouteflika

Ce sont plusieurs milliers de personnes qui se sont retrouvées, remplissant une bonne partie de l'immense Place de la République en ce dimanche 3 mars, pour exprimer leur soutien au mouvement en cours en Algérie, contre la candidature de Bouteflika pour un 5ème mandat, mais aussi contre le régime corrompu et anti-social, soutenu par l'Etat français. Si la diaspora s'était déjà mobilisée dimanche dernier, le rassemblement d'aujourd'hui a réuni plus de monde encore, dont des Gilets jaunes.

dimanche 3 mars

Le ras-le-bol est profond, les slogans ont commencé à retentir aux alentours de midi sur la place de la république, et se sont poursuivis pendant plusieurs heures. Le monde a continué d’affluer jusqu’après 15heures, dans une ambiance toujours plus déterminée, à tel point que les gendarmes mobiles ont encerclé la statue au milieu de la place afin d’empêcher que plus de monde ne monte dessus, celle-ci étant recouverte de manifestants.

Si le mouvement était plus important quantitativement que celui de la semaine passée, on y sentait également que la mobilisation a passé un cap depuis. En effet, dans les mots d’ordres comme sur les pancartes, les revendications dépassent aujourd’hui de très loin celle du retrait de Bouteflika. On pouvait voir dans la foule des masques de représentants de la bureaucratie de l’État, des écriteaux dénonçant les directions corrompues des syndicats, les ministres, etc. Dans les bouches de la grande majorité, le problème n’est pas tant l’actuel président que tout le système qu’il y a autour et qu’il faut changer. Et surtout, le sentiment qu’il est désormais à nouveau possible de tout changer, vu la démonstration de force faites par les masses populaires algériennes.

Alors que le rassemblement était appelé par l’opposition libérale à Bouteflika, il est clair que le mouvement n’est pas intéressé par cette alternative de pouvoir, dont le programme rime avec toujours plus d’austérité, de politiques anti-sociales et d’alignement sur les dessins des pays impérialistes. En effet, les prises de paroles de ces mêmes organisateurs n’ont intéressé que quelques dizaines de personnes, quand l’écrasante majorité de la foule se regroupait de l’autre côté de la place pour chanter des slogans contre le régime. Parmi ces slogans, certains accusaient le gouvernement de les avoir jeté à la mer, contraints par la misère de partir en France et de quitter leurs familles.

« Macron soutient Boutef, les algériens soutiennent les Gilets Jaunes. Solidarité internationale »

Quelques Gilets Jaunes étaient présents au rassemblement. La solidarité internationaliste entre les deux mouvements de part et d’autre de la méditerranée auraient pourtant de quoi faire trembler Macron et le régime algérien. C’est en ce sens que des étudiants algériens de l’université Paris 8 ont réalisé une banderole sur laquelle était inscrit « Macron soutient Boutef. Algériens solidaires des Gilets jaunes, solidarité internationaliste ». Celle-ci a été très bien reçue par la foule, dont bon nombre de manifestants se retrouvent également lors des Actes du samedi pour défiler depuis plusieurs semaines maintenant.




Mots-clés

Algérie   /    Politique