^

Notre classe

Mobilisation

Pour plus de moyens dans la santé, construisons la mobilisation du 21 janvier

Alors que la crise sanitaire n'en finit pas et que les personnels médicaux sont envoyés en première ligne faire les frais de la gestion sanitaire catastrophique du gouvernement, les organisations syndicales et collectifs de soignants appellent à se mobiliser et descendre dans les rues le 21 janvier, pour demander plus de moyens et des embauches à la hauteur de la situation.

mercredi 20 janvier

Crédits photo : AFP

Alors que le secteur de la Santé se bat depuis plus de deux ans suite aux diverses réformes du gouvernement, il rebattra de nouveau le pavé ce jeudi 21 janvier partout en France, suite à l’appel national de 9 organisations syndicales et collectifs des différents secteurs de la santé (AMUF, APH, CGT, CFE-CGC, Sud Solidaires, Collectif Inter Blocs, Collectif Inter Hôpitaux, Collectif Inter-urgences, CNCDHMP).

Ces organisations nous l’ont rappelé lors de la conférence de presse organisé lundi : c’est dans un contexte de campagne de vaccination lancée par le gouvernement que cet appel est lancée. Une campagne gérée de façon désastreuse et dont la deuxième dose n’est toujours pas livrée. Le gouvernement a fait appel à une société extérieure, Capgemini, pour organiser sa campagne de vaccination, au lieu de consulter les organisations de la santé.

Une gestion vaccinale catastrophique qui n’est pas sans rappeler celle des masques durant la première vague où prêt de 60000 professionnels de santé ont été contaminés par la COVID-19 faute de moyens et de masques. 

Les infirmiers et aides soignants des blocs opératoires sont particulièrement touchés par cette gestion catastrophique du gouvernement. Plusieurs milliers d’interventions ont été mis en suspens durant la crise sanitaire, ce qui entraîne une surcharge de travail aujourd’hui, avec des personnels en sous-effectifs, nous rappelle Rachid Digoy, président du collectif Inter Blocs. Ce manque de personnel est compensé par des infirmiers en formation à la spécialisation IBODE, qui, en plus d’être sous-payés, subissent une pression et doivent reculer leur obtention de diplôme en raison de l’année blanche passée. 

C’est pour cela que les 9 organisations appellent à être dans la rue ce jeudi 21 janvier aux côtés des acteurs de la santé, du social et du médico-social afin de porter haut et fort leurs revendications, dont la nécessité d’embaucher, l’augmentation salariale, la refonte de la gouvernance de l’hôpital et l’abandon de la réforme des retraites de 2022. Il est important pour nous tous, travailleurs de tous secteurs ainsi que la jeunesse de les soutenir afin d’obtenir plus de moyens dans la santé pour pouvoir faire face à une crise sanitaire dont le gouvernement main dans la main avec le patronat est le principal accélérateur.

Plusieurs villes et régions ont répondu à cet appel national, notamment à Paris où le rassemblement est prévu de 10h à 15h devant le ministère des solidarités et de la santé et à Toulouse à 14h à Saint-cyprien.




Mots-clés

Etat d’urgence sanitaire   /    Crise sanitaire   /    Mobilisation   /    Catastrophe sanitaire   /    Hôpitaux   /    Casse de l’hôpital   /    Santé   /    secteur santé   /    Notre classe