^

Notre classe

Santé

"Pour une grève organisée à la base" : la CGT Blanchisserie du CHU de Bordeaux interpelle les directions syndicales

Dans un communiqué, la CGT Blanchisserie du CHU de Bordeaux interpelle l'intersyndicale de la CGT, Force Ouvrière et de Sud Santé, qui appelle à partir de ce mardi à une grève générale et illimitée de l'hôpital. Pour la CGT Blanchisserie, il faut faire grève, mais en s'organisant à la base. Nous relayons ici leur communiqué.

mardi 28 juin

Communiqué : Pour une grève organisée à la base

À partir du 28 juin 2022, l’intersyndicale CGT Pellegrin et Saint-André, Force Ouvrière et Sud Santé lancent un préavis de grève générale et illimité sur l’ensemble du CHU. Les revendications sont les mêmes depuis des années, mais avec une situation qui empire de jour en jour : Manque de personnel constant, fermetures de lits et de services en l’occurrence les urgences, repos et planning pas respectés.

Bien que nous sommes d’accord avec la nécessité d’entamer une lutte d’ensemble, nous souhaitons faire un point sur la façon de mettre en place un préavis de grève.

La CGT Blanchisserie se prononce en faveur d’une grève générale et illimitée, mais pour que cette mesure, qui est une méthode de lutte dure, puisse être maintenue et triomphe dans le temps, elle doit se préparer à la base et doit s’appuyer sur l’organisation des travailleurs les plus déterminés et combatifs, syndiqués ou non. Pour cela, des réunions de préparations, des heures d’information syndicales, des tournées dans les services et toute démarche organisationnelle, y compris la caisse de grève, doivent être mise en place au préalable.

Pour poser une date de mobilisation, il est indispensable de la travailler en amont avec l’ensemble de nos collègues hospitaliers et de prendre la température. Une grève appartient aux travailleurs et non pas simplement aux syndicats. Nous nous opposons complètement à la stratégie des directions syndicales qui, au lieu de consulter les bases, sortent une date du chapeau, ayant la responsabilité d’entamer une mobilisation.

Sans aucune préparation, ni consultation et dont il est fort probable qu’elle soit peu mobilisatrice en vue des éléments exposés en amont.

En vue de la situation alarmante qui va au-delà de l’hôpital, nous devons préparer un mouvement d’ensemble avec d’autres secteurs des services publics ainsi que le privé. Car les salaires, précarité et moyens supplémentaires sont aujourd’hui un dénominateur commun à tous les travailleurs.

Il faut que les travailleurs et travailleuses de l’hôpital s’emparent de cette crise profonde plus qu’alarmante et s’organisent démocratiquement avec les syndicats pour créer un réel rapport de force car il n’y a que par la lutte et l’auto-organisation qu’on changera le système actuel.

Contactez-nous :
Au 05.57.65.64.51/06.21.85.95.50 poste 33870
À l’adresse mail [email protected]
Facebook : cgtblanchisseriechubx



Mots-clés

Hôpitaux   /    Casse de l’hôpital   /    Santé   /    secteur santé   /    Grève   /    Bordeaux   /    Syndicat   /    Notre classe