^

Politique

Bientôt en prison ?

Premier procès : quatre ans de prison et dix ans d’inéligibilité requis pour les Balkany

Le parquet national financier a requis quatre ans de prison avec mandat de dépôt contre le maire LR de Levallois-Perret, Patrick Balkany, ainsi que dix ans d'inéligibilité et dix ans d'interdiction de gérer ou administrer une société.

vendredi 17 mai

Crédit photo : BERTRAND GUAY / AFP

Les époux Balkany, dont le premier volet du procès s’est ouvert ce lundi 13 mai devant le tribunal correctionnel de Paris, sont poursuivis pour avoir omis de payer l’ISF – alors même que leurs actifs annuels sont estimé à 16 millions au bas mots – et sous évalués très largement leurs revenus entre 2009 et 2014. Par ailleurs, la semaine prochaine Isabelle Balkany et Patrick Balkany seront à nouveau jugés, cette fois pour corruption et blanchiment.

Le parquet national financier a requis quatre ans de prison avec mandat de dépôt contre le maire LR (pour rappel : le mandat de dépôt impose une incarcération immédiate le jour du verdict). Quant à sa femme, il a été requis quatre ans de prison, dont deux avec sursis sans mandat de dépôt en raison de son « état psychologique » et du fait qu’elle n’a jamais été « représentante de la nation ».

Dans sa prise de parole, le procureur Arnaud Laguiche, rappel que les époux Balkany ont dissimulés 13 millions d’euros au fisc entre 2009 et 2015, de quoi effectivement qualifier Patrick Balkany de « grand fraudeur fiscal ». De son côté, Eric Dupond-Moretti, l’avocat du maire de Levallois-Perret dénonce un « procès symbole », et même une « justice de classe à rebours » : dans le camp Balkany, on ose vraiment tout.

Le Vendredi 13 septembre, le verdict du procès sera enfin rendu.




Mots-clés

Isabelle Balkany   /    Fraude fiscale   /    fiscalité   /    Patrick Balkany   /    corruption   /    Politique